25 juin 2024

Opération escargot des agriculteurs

EAUZE Jeudi matin, les agriculteurs du territoire avec   une trentaine de tracteurs du point de blocage de Manciet ont fait une opération escargot jusqu’à Eauze.  De 10 heures  et jusqu’à 11 h 30,  ils ont effectué plusieurs fois  le tour de ville, sensibilisant les  nombreuses personnes qui étaient au marché, ainsi que les élusates qui […] Lire l’article original

EAUZE

DSC_0081 (4)

Jeudi matin, les agriculteurs du territoire avec   une trentaine de tracteurs du point de blocage de Manciet ont fait une opération escargot jusqu’à Eauze. 

De 10 heures  et jusqu’à 11 h 30,  ils ont effectué plusieurs fois  le tour de ville, sensibilisant les  nombreuses personnes qui étaient au marché, ainsi que les élusates qui étaient sur les trottoirs.

 Les tracteurs portaient le nom du village d’où ils venaient.

 Les maires du secteur et élus, dont les conseillers départementaux étaient présents au carrefour.

Les élus témoignaient de leur soutien aux agriculteurs et  exprimaient l’intérêt qu’ils portent  au monde rural, et à l’économie locale.

Au marché, des agriculteurs distribuaient des tracts de la FDSEA,  signalant leurs revendications :

La PAC avec des promesses non tenues (écorégimes, aide complémentaire JA, aide animales…

GNR avec la remise en place de la défiscalisation…

L’irrigation, la nécessité de créations de ressources, sécurisation des autorisations de prélèvement, annulation  de l’augmentation de la redevance…

Plan Ecophyto qui est une pression intenable, pas d’interdiction sans solution.

MHE= soutien de l’Etat

Agriculture bio ave une mise en place d’un plan de soutien de la filière.

Viticulture, nécessité du déblocage du fond d’indemnisation demandé par la COVAG, mise en place désengagements pris envers la filière viticole.

Les revenus sont en berne, c’est l’asphyxie des exploitations et le mal-être en agriculture.

À 11 h 30,  le convoi  de tracteurs a quitté  Eauze pour rejoindre le point de blocage  où plus d’une cinquantaine de tracteurs, remorques, camions et machines agricoles stationnent sur le point de blocage .

Lire l’article original