29 mai 2024

Du nouveau à l’école d’Estang

ESTANG Audrey Torrent et Henri Portes L’école d’Estang, à la rentrée 2023-2024 a accueilli Rémy Poleau, qui est le nouveau directeur de l’établissement scolaire.   À la satisfaction de tous, les effectifs sont toujours croissants et dépassent cette année les 100 élèves. Dans l’épanouissement actuel de cette école, il y a malheureusement un nuage qui […] Lire l’article original

ESTANG

Photo: Audrey Torrent

Photo: Audrey Torrent

Audrey Torrent et Henri Portes

L’école d’Estang, à la rentrée 2023-2024 a accueilli Rémy Poleau, qui est le nouveau directeur de l’établissement scolaire.  

À la satisfaction de tous, les effectifs sont toujours croissants et dépassent cette année les 100 élèves.

Dans l’épanouissement actuel de cette école, il y a malheureusement un nuage qui assombrit cette embellie :

« Malgré les nombreuses sollicitations des enseignants, des délégués des parents d’élèves, des élèves et du soutien de la mairie, il est à déplorer que les accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) ne sont pas en nombre suffisant pour accompagner les enfants ayant un plan d’aide, malgré les promesses de l’Inspection d’académie.

Cette forte déception n’entachera pas notre volonté d’avancer pour l’intérêt du grand nombre et notre mobilisation reste active. »

Deux nouveautés en cette fin d’année 2023 :

Depuis le jeudi 5 octobre, le lieu d’accueil, enfants-parents (LAEP) est ouvert.  La CCGA, en partenariat avec la commune d’Estang, propose un lieu de rencontres, d’échanges, de jeux pour les jeunes de 0 à 6 ans, leurs parents, grands-parents ou pour les futurs parents, en présence de 2 accueillantes formées et diplômées.

 C’est un service gratuit, sans inscription et anonyme. La BCD (Bibliothèque) de l’école primaire dont l’entrée se situe par le portail d’accès de la cantine, rue des écoles, sera ouverte les 1ers et 3e  jeudis du mois.

Pour tout renseignement : 05,32,66,03,82 ou laep@grand-armagnac.fr

Évidemment, il y a eu la mise en place de l’aide aux devoirs, en concertation avec l’équipe pédagogique, initiée par le CCAS et réalisée par des bénévoles.

Avec dynamisme et dans la volonté d’agir dans l’intérêt des enfants, plusieurs nouveautés sont programmées pour 2024 :

Il est prévu l’organisation d’une journée en juin consacrée aux troubles DYS, impulsée par le CCAS en collaboration avec les enseignants et l’implication de l’Inspection d’Académie.

Pour répondre aux besoins et offrir de très bonnes conditions aux pitchouns, il est envisagé la création et évidemment l’inauguration  d’une Maison d’Assistantes maternelles (MAM) avec trois Assistantes maternelles et 12 agréments de la Caisse d’Allocations Familiales pour les gardes de jeunes enfants de moins de 3 ans.

Cette solution de garde était souhaitée et est très attendue par les jeunes parents estangois et du secteur qui souhaitent reprendre un emploi ou développer une activité.

Ce bâtiment public sera aux normes de la Protection maternelle et infantile (PMI) et  sera loué aux Assistantes maternelles.

C’est un excellent soutien aux familles qui pourront déposer à proximité leurs enfants à l’école et à la garde des Assistantes maternelles de la MAM.

Parmi les autres nouveauté, il y aura le  dépôt du dossier « Végétalisation de ma cour de récréation » : lutte contre le réchauffement climatique, nouveaux jeux et plantation de nouveaux arbres, activités pédagogiques avec les enfants, mobilisation des parents d’élèves.

Il est encore prévu l’accueil d’un contrat d’apprentissage en cuisine avec le CFA d’Auch pour aider à la conception des repas quotidiens, environ 90 à la cantine d’Estang plus 70 pour les écoles de Mormès, Laujuzan et Magnan.

La sécurisation des alentours de l’école est envisagée avec un feu comportementaliste pour réduire la vitesse même si, il est rappelé très régulièrement par le biais d’affiches ou de mots dans les cahiers des élèves que le parking devant l’école est très dangereux avec les enfants qui traversent , les parents qui se garent sur des emplacements approximatifs, et des places réservées aux personnes en situation de handicap non respectées ou bloquées.

Lire l’article original