17 août 2022

Chasseurs et non chasseurs se sont entendus

LOSSE Samedi 30 juillet à Losse, à la salle de sport, a eu lieu une rencontre originale avec de longs moments de partages et de dialogues entre chasseurs et non chasseurs. Souvent les relations sont très tendues entre les deux parties.  Thierry Béréziat, technicien à la Fédération de chasse des Landes, convaincu que le dialogue et […] Lire l’article original

LOSSE

DSC_0003

Samedi 30 juillet à Losse, à la salle de sport, a eu lieu une rencontre originale avec de longs moments de partages et de dialogues entre chasseurs et non chasseurs.

Souvent les relations sont très tendues entre les deux parties.

 Thierry Béréziat, technicien à la Fédération de chasse des Landes, convaincu que le dialogue et la compréhension mutuelle sont possibles, a organisé cette journée en conviant le public, mais aussi Sandra Zinck.

Cette dernière a fondé une association pour la biodiversité, la protection environnementale, et évidemment, elle agit aussi pour la protection animalière. 

La matinée à la découverte des lagunes   

La matinée avec sa randonnée pédestre avait pour but la découverte des lagunes de Losse. Elle   a permis à tous les participants de faire connaissance et de découvrir le premier point commun qu’ils ont, notamment l’intérêt réel qu’ils portent tous au sujet de la conservation des espaces naturels et la nécessité de les protéger en s’impliquant sur le terrain.

Thierry Béréziat a ouvert la réunion d’informations

Après le déjeuner, les intervenants et le public se sont retrouvés à la salle Raphaël-Jourdan, où Thierry a présenté aux personnes très à l’écoute, la chasse dans les Landes avec ses particularités, ses diversités, puis par la suite, il devait faire un exposé sur les lagunes et un autre sur les prairies naturelles.

Lors de son premier exposé, il a défini le rôle des chasseurs, puis il a montré leur forte implication dans la reconquête de la biodiversité et les suivis sur la faune sauvage, tout en détaillant les diverses chasses, les études entreprises par la Fédération des chasseurs des Landes, notamment le comptage des palombes, le bagage…

Thierry a rappelé que les sangliers sont en pleine extension entraînant que la population actuelle est énorme. Il a aussi rappelé l’investissement de la fédération qui, depuis 40 ans, mène des actions en faveur des zones humides, ainsi que la création du centre de soins et de sauvegarde de la faune   sauvage Alca Torda.  Centre pour lequel les chasseurs ont mis à disposition leurs locau et participent à une partie du financement.  

Laura Labarthe du centre Alca Torda a présenté le centre et les rapports avec la Fédération de chasse

Laura Labarthe, responsable du centre Alca Torda qui s’étend sur 23 ha, a précisé que le centre est géré par la Fédération des chasseurs 40. Elle a apporté les précisions sur le parcours des animaux, depuis l’appel, l’accueil, les soins, la réhabilitation et le moment où ils sont relâchés. La majorité sont des oiseaux marins touchés par la pollution, des rapaces suite à un choc routier, des passereaux victimes de prédateurs et des mammifères  

Laura a présenté la structure, avec son infirmerie, sa salle de stabilisation, la cuisine, le laboratoire, le lieu de la quarantaine, la nurserie, la salle de lavage et de séchage, les piscines, volières, boxes et taquets.

Sandra Zinck a ensuite exprimé ses opinions

Sandra Zinck  a quitté la Moselle et elle a fait 900 km pour participer à cette rencontre. Elle a précisé que depuis 9 mois elle échange avec Thierry Béréziat et qu’elle est venue déjà dans les Landes avec une ouverture d’esprit et surtout le souci de découvrir le territoire, ses richesses et d’établir un dialogue constructif.

Après avoir rappelé l’histoire des chasseurs et non chasseurs dans les différentes époques, les lois de protection des animaux en précisant qu’elle luttait avant tout contre la maltraitance des animaux, notamment dans les laboratoires de produits de beauté. Puis elle a apporté des précisions sur les abus du business des animaux de compagnie  enfin elle a condamné les extrémistes de la protection animalière ainsi que les extrémistes  qui sont chez les chasseurs.

Les chasseurs présents ont eux aussi condamné les extrémistes des deux camps avec qui ont ne peut pas dialoguer.

Le spot de la Fédération des chasseurs « Fiers, passionnés, dévoués, bénévoles, concernés, nous sommes chasseurs » l’a interpellée et l’a motivée à rencontrer les chasseurs avec qui elle partage les mêmes valeurs sur la nature, la biodiversité… 

Les deux parties ont décidé de travailler ensemble dans l’intérêt de tous et évidemment de la nature et de la biodiversité, dans le respect des sensibilités différentes. Cette réunion était une première en son genre.  Chacun a cherché à écouter l’autre et à dialoguer.

Les sites importants de cette rencontre :

En passant par… La Moselle et Les Landes

https://www.facebook.com/groups/945217566342656

Fédération des chasseurs des Landes

http://www.fedechasseurslandes.com/

Centre Alca Torda

https://www.centrealcatorda.com/

Lire l’article original