1 février 2023

Un petit Ehpad remarqué

 GABARRET Lundi 5 décembre, à l’Ehpad des Ajoncs, Sandrine Laborde, directrice de l’établissement, recevait la famille d’une résidente qui avait répondu à l’évaluation d’établissements, réalisée par l’Institut d’études indépendant allemand Statista, et publié dans la revue « L’Obs ». Ces évaluations ont été réalisées auprès des résidents, des proches, et de professionnels du secteur. Dans cette consultation, […] Lire l’article original

 GABARRET

Sandrine Laborde, Dominique Lemaire et son compagnon Gilles Lebault

Sandrine Laborde, Dominique Lemaire et son compagnon Gilles Lebault

Lundi 5 décembre, à l’Ehpad des Ajoncs, Sandrine Laborde, directrice de l’établissement, recevait la famille d’une résidente qui avait répondu à l’évaluation d’établissements, réalisée par l’Institut d’études indépendant allemand Statista, et publié dans la revue « L’Obs ».

Ces évaluations ont été réalisées auprès des résidents, des proches, et de professionnels du secteur. Dans cette consultation, les personnes devaient donner une note de 0 à 10, recommandant ou non l’établissement concerné, et noter les critères suivants : la chambre/appartement ; l’infrastructure du lieu ; la qualité de l’encadrement ; les services proposés ; les soins médicaux ; l’alimentation ; les activités proposées ; le rapport qualité prix.

Ces évaluations ont permis de distinguer les 300 arrivants en tête. Parmi eux, on trouve six résidences autonomie, douze résidences services, et 282 Ehpad dont 140 privés commerciaux, 104 privés à but non lucratif, et 38 publics.

À Gabarret, suite aux résultats obtenus c’est la satisfaction complète. Sur les 38 établissements publics, en Nouvelle Aquitaine,  28 Maisons de retraite ont été qualifiées, et  la Résidence «  les Ajoncs » occupe la sixième place et la 98 sur les 300 établissements.,

Sandrine Laborde s’est exprimée en trouvant que c’est très revalorisant pour les équipes et pour tous ceux qui contribuent à l’accueil des aînés en leur offrant de très bonnes conditions.  

Dominique Lemaire, fille de la résidente Huguette a apporté les précisions suivantes :

« Ma mère a 90 ans et elle est aux Ajoncs depuis un an. Nous avons connu cet établissement grâce à mon frère dont sa compagne a travaillé à cet Ehpad. Auparavant, elle avait été prise en charge à l’âge de 75 ans. Les trois maisons de retraites précédentes n’offraient pas les services de qualité que nous souhaitions, notamment, le personnel changeait trop souvent, les soins n’étaient pas bien adaptés, et dans la dernière ce fut la Covid qui a trop rompu les relations soignantes, familles. »

Dominique Lemaire après avoir insisté qu’elle était à 300% satisfaite des Ajoncs, motivée par le livre « les Fossoyeurs » a répondu naturellement et très favorablement à l’enquête de Statista.

« Au début, nous n’envisagions pas de mettre ma mère dans le public. L’accueil de Sandrine Laborde, puis de toute l’équipe, le dialogue, nous a mis en confiance. Ici tout est transparent, on est bien informé, il y a un lien fort avec les familles, la stabilité du personnel et sa familiarité avec les résidents comme ma mère, leur offre une sécurité bien appréciable. Ici on cultive la relation et le personnel médical sait répondre parfaitement, c’est rassurant. Ici c’est une maison pilote, et c’est extraordinaire ce qui s’y passe.

Huguette Lemaire, la résidente, adore l’alimentation, l’intervention des soignants qu’elle connaît et aime bien. En un mot, aux Ajoncs, elle s’y trouve bien.  

Au sujet des visites, Dominique apprécie de pouvoir venir voir sa mère aussi bien le matin, que l’après-midi.

Sandrine Laborde s’en explique :

« Les résidents sont chez eux, donc c’est normal que les membres de leur famille puissent leur rendre visite quand ils le veulent et le peuvent… »

Lire l’article original