22 février 2024

Réunion de secteur pour la protection de la forêt face aux incendies

LOSSE Jeudi dernier, à la salle Raphaël-Jourdan, la DFCI  ((Défense de la forêt contre l’incendie) avec la participation du  Sdis des Landes, a organisé une réunion de secteur en conviant les maires  et les présidents des ASA (associations syndicales autorisées)  de DFCI.  Les intervenants Pour cette soirée, les intervenants de la DFCI étaient le président […] Lire l’article original

LOSSE

DSC_0003 (64)

Jeudi dernier, à la salle Raphaël-Jourdan, la DFCI  ((Défense de la forêt contre l’incendie) avec la participation du  Sdis des Landes, a organisé une réunion de secteur en conviant les maires  et les présidents des ASA (associations syndicales autorisées)  de DFCI. 

Les intervenants

Pour cette soirée, les intervenants de la DFCI étaient le président Nicolas Lafon, la vice-présidente Sophie Gaston, le directeur Benoît Bodennec,  et la coordinatrice communes forestières  madame Morabito. Avec eux, il y avait le vice-président  Cofor40  Thierry Larriviere, ainsi que pour le Sdis le commandant Stéphane Poyau et le capitaine Alexandre Bournaud.  

Nicolas Lafon, président départemental de l’Union landaise des associations syndicales DFCI, a ouvert la réunion  en rappelant que le département des Landes est un département forestier (72% au Nord de l’Adour) avec une forêt de production :

« Nous organiserons cinq réunions sur des secteurs différents, pour traiter au mieux les spécificités de chacun. »

Le président est revenu  sur les bons résultats obtenus ces dernières années grâce au travail collaboratif entre les ASA DFCI, le Sdis et les collectivités locales et évidemment des conditions climatiques favorables. Le résultat fut en moyenne, moins d’un hectare brulé.

Nicolas Lafon a ensuite abordé l’année 2022 :

«  Elle  a fait apparaître des phénomènes nouveaux, des feux incontrôlables avec des vitesses de propagation inédites, des vents tournants, des périodes de sécheresse et canicule se multipliant… Pour les Landes , malgré un bilan très inférieur à la Gironde, un peu plus de 1 300 ha ont brûlé et pratiquement 3 000 ha en Gironde. Le constat est que nous sommes à plus de 8 ha de moyenne au lieu de moins d’un ha. »

Avant de donner la parole aux autres intervenants, le président a vivement remercié tous les sapeurs-pompiers qui sont sur le terrain ainsi que tous les bénévoles et les collectivités :

« Lors des incendies, nous avons vu une solidarité formidable. »

Il a rappelé que plus de 92% des départs de feux sont dus à l’homme, et qu’il faut être vigilant sur l’écriture des documents d’urbanisme, Plui, Scot et veiller à ce que le risque feux de forêt soit bien intégré dans ces documents, ainsi que dans les PCS (Plan communaux de sauvegarde).

Le commandant Stéphane Poyau  a présenté en détail la saison feux de forêt 2022, notamment  les 357 feux de forêt dans les Landes avec une surface de  1 300 ha, puis il a abordé la vision globale de la Nouvelle Aquitaine avec les cinq départements très impactés .

Le commandant a détaillé les feux dans les Landes, en précisant les communes concernées puis il a salué la collaboration étroite et très efficace des élus ainsi que l’excellent travail réalisé par les sapeurs-pompiers.

Philippe Latry

Le maire de Saint-Justin et président de la Communauté de communes des Landes d’Armagnac, Philippe Latry  a pris la parole pour s’exprimer sur l’expérience qu’il a vécue,  lors de l’important incendie sur ce territoire :

« On connaît le point de départ, mais pas l’arrivée. Au début, dans les premières minutes, on est désemparé. Par la suite, la solidarité intercommunale s’est mise naturellement en place. Les élus des autres communes sont venus proposer leur aide, ainsi que du matériel pour surveiller  l’après-incendie. Nous allons sortir huit pages sur le bulletin municipal pour informer la population de ce qu’elle doit faire en prévention.     

Sophie Gaston, a rappelé en détail ce qu’est la DFCI, son fonctionnement et  sa mission. Le directeur de la DFCI a présenté les travaux 2022, les 17 points d’eau, les cinq ponts et les fossés réalisés, ainsi que l’empierrement des pistes DFCI. Ces travaux avec des créations de points d’eau, de ponts, et la mise en place des panneaux de signalisation qui sont indispensables pour les sapeurs-pompiers, vont se poursuivre en 2023.  

Nicolas Lafon  a précisé que l’accès à l’eau est une grande cause  de la DFCI :

«  Il y a 604 forages, 673 points d’eau naturels, 598 réserves. Aujourd’hui, il nous faut compléter les points d’eau. Un travail sur les trois années. Des conventions de mise à disposition de points d’eaux  doivent être signées avec les agriculteurs. »

Sophie Gaston a abordé les bonnes pratiques sylvicoles, le respect des voies DFCI , l’obligation du débroussaillage…

La réserve communale de sécurité civile avec les citoyens volontaires sous l’autorité du maire a été présentée.

Il a été rappelé que les communes peuvent bénéficier de remorque agricole, financée avec une aide à  80%, ainsi qu’un kit réserve d’eau pour pick-up.  

Le commandant Stéphane Poyau  a rappelé le vocabulaire utilisé lors des incendies et leur définition.

Le capitaine Alexandre Bournaud , chef de Pôle a fait le point sur ce secteur landais, il a remercié l’ensemble des ASA DFCI :

« Les ASA DFCI sont toujours présentes. Les pistes sont dans l’ensemble en bon état. De gros efforts ont été faits sur les points d’eau. Malheureusement, les lagunes sont basses et évidemment le manque d’eau et la sécheresse suscitent des inquiétudes pour cette saison. Merci à tous et ensemble préparons nous à cette saison qui peut être difficile. »  

Lire l’article original