22 février 2024

Mobilisation civique contre les violences

EAUZE Lundi à midi, les élusates se sont rassemblés devant le parvis de la mairie et par leur présence, ils ont exprimé leur soutien aux élus, suite  aux troubles de l’ordre public que connaît le pays depuis plusieurs jours. Entouré des ses adjoints, Michel Gabas, maire d’Eauze, avant de lire le communiqué de l’association des […] Lire l’article original

EAUZE

DSC_0004 (34)

Lundi à midi, les élusates se sont rassemblés devant le parvis de la mairie et par leur présence, ils ont exprimé leur soutien aux élus, suite  aux troubles de l’ordre public que connaît le pays depuis plusieurs jours.

Entouré des ses adjoints, Michel Gabas, maire d’Eauze, avant de lire le communiqué de l’association des maires de France, s’est exprimé sur la motivation de ce  rassemblement et précisant ses opinions sur les troubles qui agitent le Pays :

« C’est à la demande du président de l’AMF, David  Lisnard  que nous sommes rassemblés  afin que chacun d’entre nous , composante  de notre république, interpelle l’Etat  pour rétablir l’ordre républicain dans le pays. La Mairie est le premier échelon de notre nation et est symboliquement la maison du peuple…»

Le maire a poursuivi son discours en dénonçant les faits :

Depuis 6 jours, la France est assaillie par des voyous qui se comportent comme des barbares en pillant les magasins, en incendiant les villes, immeubles, voitures, en semant une violence d’une terreur jamais égalée.

Ce soulèvement, cette insurrection ne peuvent être justifiés, ne peuvent être excusés, ne peuvent être tolérés. »

Michel Gabas a ensuite rappelé les valeurs qui animent la France :

« La France, depuis des siècles, est une terre d’accueil, un pays généreux où la liberté est totale, où le modèle social est unique au monde, où la tolérance et la justice en sont les socles majeurs.

Nous devons être fiers d’appartenir à ce pays, d’y vivre, d’y travailler, d’y élever nos enfants. Pour autant, en ces moments de chaos, il est essentiel que nous, citoyens français, rappelions avec force et fermeté que nous sommes attachés à notre République, notre démocratie et que nous sommes prêts à la défendre. Pour vivre ensemble dans une société, il y a des règles à respecter, des lois qui règlent notre démocratie elles ne sont pas négociables, ni méprisées. »

Le maire avant de rappeler les premières valeurs de la République et d’aborder la responsabilité des familles, a précisé :

« Ici, à Eauze, nous ne sommes pas impactés par le désordre qui règne dans les grandes métropoles. Notre commune néanmoins est parfois aussi sujette à des désordres, pas toujours  visibles par le grand public, mais qui  nécessitent une grande vigilance. Noublions jamais que les premières valeurs qui fondent notre République, c’est le respect d’autrui dans ce qu’il est et ce qu’il représente. »

Michel Gabas a abordé la responsabilité des familles :

«  La responsabilité des familles est grande pour acquérir ces valeurs humaines qui façonnent un individu. L’école ne peut pas tout, quand la plus grande défaillance se trouve au cœur des familles. Cet instant est le moment où il est fondamental de rappeler que la vie en société est un mélange de droits et de devoirs. « 

Avant de lire le communiqué de l’AMF, Michel Gabas a remercié les élusates pour leur présence à ce rassemblement, il a remercié les parents, enseignants, bénévoles associatifs, qui inculquent des valeurs  républicaines et humaines essentielles à une société apaisée.

Le maire a profité de l’occasion pour exprimer sa reconnaissance aux   forces de l’ordre :

« Elles sont en première ligne pour protéger la population des pillards, des voyous, des trafiquants de drogue, des délinquants sous toutes les formes. Nos forces de l’ordre ont un exercice périlleux mais sont les seuls à pouvoir garantir la sécurité des personnes et la stabilité du pays. Merci à eux. »

Lire l’article original