20 mai 2024

L’Interprofession de l’Armagnac publie les Chiffres 2023

EAUZE Distillation 2023-2024 : 16022 Hl AP (+46%) ou le retour des Armagnacais au pied de l’Alambic  2023 : France (42%) -9,96% & -Export (58%) +1,32% ou la résilience du marché Armagnac dans un contexte international complexe Par la voix de son Interprofession, Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac, la filière Armagnac affiche le Bilan 2023 avec une […] Lire l’article original

EAUZE

DSC_0044 (17)

Distillation 2023-2024 : 16022 Hl AP (+46%) ou le retour des Armagnacais au pied de l’Alambic

 2023 : France (42%) -9,96% & -Export (58%) +1,32% ou la résilience du marché Armagnac dans un contexte international complexe

Par la voix de son Interprofession, Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac, la filière Armagnac affiche le Bilan 2023 avec une encourageante Campagne de distillation 2023/2024 et une certaine résilience de l’Armagnac sur les marchés internationaux en 2023.

« La Distillation 2023/2024 marque le retour à l’engagement derrière l’AOC Armagnac »

La Campagne de Distillation 2023/2024, officiellement clôturée le 31 Mars dernier, a marqué une avancée significative avec la production de 16 022 Hl d’alcool pur, soit l’équivalent de3,9 millions de bouteilles, sur une superficie exploitée de 1 838 Ha (contre 1429 Ha en 2022).

Jérôme DELORD, Président de l’Interprofession Armagnac (BNIA) commente/

 « Cette nouvelle campagne démontre clairement une évolution significative par rapport à la campagne antérieure, qui avait enregistré une production de 10 914 Hl d’alcool pur ».

Cette performance (+46%), surmontant les aléas météorologiques et les défis sanitaires du millésime 2023, s’inscrit dans la continuité des objectifs ambitieux du Plan Ambition Armagnac 2030, avec, pour vision, celle du Président du BNIA, d’atteindre les 20 000 Hl d’alcool pur distillés d’ici à la Campagne 2025. Et, de poursuivre /

« Nous sentons un regain de passion et d’envies de l’ensemble des opérateurs du vignoble Armagnac-Gascogne pour travailler de nouveau l’Armagnac. Son « has been » décrié d’antan est aujourd’hui sa force, ses atouts et une promesse refuge pour l’amateur de spiritueux. Opérateurs producteurs et négociants ont travaillé à une meilleure rémunération ; le collectif est en marche ; la professionnalisation de notre filière commence véritablement à marquer de nouveau le territoire de sa flamme ».

Résilience de l’AOC Armagnac malgré un contexte international complexe ;

En parallèle de cette distillation encourageante, les chiffres du marché pour l’année 2023 sont évocateurs de tendances, générale pour les Spiritueux et particulière pour l’Armagnac.

En effet, face aux contextes économique et géo-politique international complexes, la singularité de l’Armagnac lui permet toutefois de tirer son épingle du jeu.

Avec une répartition France/Export de 42% et 58% respectivement, le marché de l’Armagnac maintient cette évolution dans la même veine que les années précédentes à savoir l’Armagnac gagne des parts de marché à l’Export et, surtout, au Grand Export :

« Pour le marché français, il enregistre en 2023 une baisse de -9,96% par rapport à 2022 et revient à son niveau d’avant Covid. « Le lien fort de l’Armagnac avec les Restaurations traditionnelle et gastronomique et les Cavistes en France garantit une certaine stabilité du marché français de notre AOC malgré une baisse en grande distribution. Notre image à la fois traditionnelle et novatrice apporte une certaine sécurité aux amateurs de spiritueux français. » analyse Olivier Goujon, directeur du BNIA.

Quant aux exportations dans plus de 112 pays, elles ont connu une croissance globalement modeste de +1,32%. « C’est un accomplissement significatif, surtout dans le contexte actuel du marché des spiritueux, marqué par une baisse de plus de 13%, selon les données récentes de la FEVS* » ajoute le directeur de l’Interprofession. Malgré les défis rencontrés liés à l’inflation sur les marchés de la Zone UE, où une baisse de 6,6% a été observée, certaines évolutions plus positives sont à souligner, notamment les augmentations des volumes en Italie (+7%) et en Espagne (+4%). Au Grand Export, si l’on observe une progression globale encourageante (+8,6%), soulignant ainsi le soutien continu du marché historique des spiritueux, l’Armagnac reste très attentif à la mauvaise phase 2023 de ses marchés phares comme les USA, la Chine. L’AOC Gascogne accorde aussi une certaine attention à la croissance significative des pays de l’Est dont la Russi : .

Jérôme Delord  conclut ce constat « ces chiffres attestent de la résilience et de la dynamique positive de la filière de l’AOC Armagnac, de la production, de l’élaboration de ses gammes de flacons jusqu’à la mise en marché. Soutenue par une tradition séculaire et une stratégie tournée vers l’avenir, nous continuerons à nous affirmer comme une référence de niche dans le monde des spiritueux. C’est notre credo. C’est notre atout » !

Lire l’article original