6 juillet 2022

Le retour des Microfusées

GABARRET Vendredi après-midi, les lycéens de Terminale  de Bac pro S.N (Systèmes numériques) du lycée professionnel privé Saint-Joseph de Gabarret, ont rencontré Bruno Roubinet, de Lacq Odyssée (antenne 64 de Planète sciences), et animateur du Rocketry Challenge. Cette rencontre faisait suite au travail réalisé par les Terminales de l’année précédente. En amont de cet après-midi […] Lire l’article original

GABARRET

fusée

Vendredi après-midi, les lycéens de Terminale  de Bac pro S.N (Systèmes numériques) du lycée professionnel privé Saint-Joseph de Gabarret, ont rencontré Bruno Roubinet, de Lacq Odyssée (antenne 64 de Planète sciences), et animateur du Rocketry Challenge.

Cette rencontre faisait suite au travail réalisé par les Terminales de l’année précédente.

En amont de cet après-midi partagé avec Bruno Roubinet,  les futurs bacheliers avec leur professeur d’électronique Thomas Marguerat, avaient   visionné les vidéos, photos et regardé le travail sur les Microfusées  réalisé par leurs prédécesseurs.

Après ce projet pédagogique original qui, l’an dernier, a été un succès, Thomas Marguerat a proposé à ses nouveaux élèves de Terminale cette expérience très instructive avec évidemment des améliorations à y apporter.

Les élèves enthousiastes ont bien compris l’intérêt de cette expérience qui leur permettra de mettre en pratique les compétences et les savoirs acquis en électronique embarquée.

Déjà, pour construire leur fusée et prévoir les appareils à embarquer, les lycéens ont constitué des équipes de quatre à six élèves.

Après s’être présenté, Bruno Roubinet a questionné les lycéens sur leurs connaissances en la matière, puis il leur a expliqué les différents styles de fusées, les moteurs, ainsi que des énergies : « Pour votre Microfusée, vous devez réaliser des fusées stables à l’aide d’un logiciel (Stabilito). »

L’intervenant a déraillé les différentes parties de la Microfusée, l’ogive, les ailerons, le corps de la fusée, les supports pour l’électronique embarquée, le propulseur, la charge de dépotage, le parachute, le système de guidage et de décollage :

«  Cette fois-ci la rampe sera plus grande que l’an dernier, elle mesure 1, 50 mètre.  »

Avant de quitter le lycée, Bruno Roubinet a convié les élèves dans la cour du lycée pour   qu’ils découvrent la puissance d’un  moteur retenu par un étau. Le but de  cette  étape était de voir la mise à feu, l’allumage du moteur avec projection de flammes. Les lycéens dans la cour du lycée, filmaient et  photographiaient l’expérience avec leur smartphone.

Maintenant, ils vont fabriquer les Microfusées de leur choix  qui seront naturellement décorées en classe d’arts appliqués .

Lire l’article original