23 mai 2024

Le dynamisme de l’AAPPMA ne faiblit pas

ESTANG L’assemblée générale de l’AAPPMA estangoise s’est déroulée à la salle des fêtes d’ Estang.  Michel Panizzon, président de l’AAPPMA a ouvert cette rencontre en souhaitant à tous, au nom de la société de pêche, une bonne année  et une bonne santé pour l’année 2023.   Comme les années précédentes, les membres du bureaux ont […] Lire l’article original

ESTANG

Photo: AAPPMA

Photo: AAPPMA

L’assemblée générale de l’AAPPMA estangoise s’est déroulée à la salle des fêtes d’ Estang.

 Michel Panizzon, président de l’AAPPMA a ouvert cette rencontre en souhaitant à tous, au nom de la société de pêche, une bonne année  et une bonne santé pour l’année 2023.  

Comme les années précédentes, les membres du bureaux ont très sincèrement remercié les bénévoles qui les accompagnent fidèlement, tout au long de l’année, dans les divers travaux (entretien des berges et empoissonnements).

En 2022, l’AAPPMA d’Estang a vendu 147 cartes de pêche pour un montant de 9 339 euros.

Il a été rappelé que tout pêcheur doit être titulaire de la carte de pêche de l’année en cours.

Les alevinages

L’AAPPMA estangoise, au mois de décembre 2021, a aleviné 80kg de gardons et 50 kg  de tanches aux endroits suivants :  Panjas,  Estang,  Castex et Maulezun. 

Au mois de novembre 2022, elle  a aleviné 40 kg de gardons, 40 kg de tanches et 5 kg de goujons aux endroits suivants : à Estang et à Castex dans l’Estang, ainsi qu’ à Panjas et  à Maulezin dans le Midour.

Avec la fédération, l’AAPPMA a pu renouveler l’expérience avec l’éclosion de 20 000 œufs de truite dans le lavoir qui ont été déversés ensuite dans l’Arbout et l’Estang.

Il a été  signalé également, en vue de l’ouverture de la truite, qu’ une équipe de bénévoles est venue avec son matériel personnel réaliser des postes de pêche aux abords de l’Estang.

Certaines de ces personnes n’étaient pas pêcheurs et généreusement sont venus partager ces moments de travaux avec les pêcheurs. Les membres du bureau de l’AAPPMA ont remercié toutes ces personnes qui ont vaillamment œuvré.

Au mois de  mars, trois  permanences pour la vente de cartes de pêche ont eu lieu à l’ancienne gendarmerie à Estang.

Entre le début du mois de mars et la fin du mois d’ avril, l’AAPPMA a procédé aux  lâchers de truites qui se  sont succédé. Il a été lâcher 200 kg de Fario par la Fédération et 300 kgs d’Arc en ciel par l’AAPPMA d’Estang.

Le concours de pêche

Le concours des fêtes d Estang , qui a eu lieu  le lundi 22 août, a réuni autour du Pesqué 12 enfants, 4 femmes et 10 hommes .

Tous les participants sont repartis avec un lot, en plus d’une coupe  pour les premiers. Si les résultats ont été modestes, l’ambiance était bien là.

Pour ce concours, il a été précisé :

«  Nous n’avions pas mis de truite, la météo étant très mauvaise. Nous devons également faire part du changement de pompe quelques jours avant notre concours qui nous a permis de mener à bien notre mission. Merci à la municipalité pour cette nouvelle pompe. Le Comité des Fêtes, installé de très bonne heure, pour le traditionnel casse- croute du matin a régalé les papilles de nos pêcheurs et nous a convié à l’apéritif après le concours, nous les en remercions vivement. »

L’assistance a été ensuite informée sur différents points importants, notamment sur les dernières informations de la Fédération :

« Il n’y a plus d’obligation à prendre une carte supplémentaire pour pêcher dans les lacs du Gers (ex Lac de l’uby, Lac du Pouy à Eauze). »

Pour l’année 2023 :

La Fédération a renouvelé l’expérience des œufs de truite. Ils sont arrivés dans le lavoir mardi 10 janvier et devraient y rester au moins 3 semaines. Après, les alevins devraient être déversés dans l’Estang.

La Fédération prévoit également, toujours à sa charge, 2 lâchers de 100 kg de Fario.

Ouverture et vente de cartes de pêche

L’ouverture 1ère catégorie aura lieu le Samedi 11 Mars.

Permanences de vente de cartes de pêche

Le bureau de l’AAPPMA d’Estang prévoit des permanences de vente de cartes de pêche (des affiches seront mises chez les commerçants en temps voulu).

–         Vendredi 3 mars   de 15 heures à 18 heures

–         Dimanche 5 mars  de  9 heures à 12 heures

–         Vendredi 10 mars de 15 heures à 18 heures

 D’autre part, on peut prendre la carte de pêche sur le site www.cartedepêche.fr et à la superette SPAR au Houga.

 L’intervention du garde de pêche Gilles Mahagne

Avant la fin de l’assemblée générale qui fut suivie par un repas amical, Gilles Mahagne est revenu sur la saison 2022 :

« J’ai contrôlé 339 pêcheurs pour un total de 9 procès-verbaux et 28 infractions sans rapport d’infraction c’est-à-dire sans amende.

Il est fort de constater qu’il est nécessaire au garde de pêche d’avoir comme premier rôle celui d’informer les pêcheurs et de les sensibiliser à l’utilité de respecter la réglementation pour justement protéger notre nature, notre environnement. La réglementation évolue chaque année, pour nos futures saisons il faudra à tout pêcheur avoir en sa possession un carnet de prise pour l’anguille qui devra être accompagné de sa carte de pêche lors de tout contrôle. »

Gilles Mahagne a abordé ensuite le problème de l’anguille, tout en faisant aussi son historique :

« L’anguille est aujourd’hui classée en espèce critique d’extinction.

Son histoire en quelques lignes : l’anguille est présente depuis plus de 70 millions d’années et en 40 ans de déclin il ne reste que 10% de sa population. La pêche de la civelle, les multitudes de barrages, la pollution et la présence de vers dans le vessie natatoire de celle-ci l’empêche de se reproduire correctement. Après s’être reproduite si elle y arrive, l’anguille meurt.

Voilà pourquoi, à notre échelle de pêcheur en rivière, il est important de renseigner le carnet de prise ainsi que de remettre à l’eau l’anguille dite argentée de couleur blanche qui signifie qu’elle est mature, son corps change pour repartir en eau salée et aboutir à sa reproduction dans la Mer des Sargasses. 

L’anguille jaune est la même seulement elle n’est pas prête à se reproduire ou restera sédentaire et c’est pour cela que l’on peut la garder comme prise, pendant la période autorisée évidemment. »

Lire l’article original