13 avril 2024

L’AAPPMA s’est réunie

GABARRET Samedi soir, à la salle des associations, en présence des maires de Gabarret, Parleboscq, Lagrange, Créon d’Armagnac et de l’adjoint au maire de Mauvezin d’Armagnac, les membres de l’AAPPMA « la gaule du Gabardan » étaient réunis pour leur assemblée générale ordinaire.  Thierry Béreyziat, président de l’AAPPMA  a tout d’abord détaillé l’année 2022, notamment  l’alevinage de […] Lire l’article original

GABARRET

DSC_0005 (58)

Samedi soir, à la salle des associations, en présence des maires de Gabarret, Parleboscq, Lagrange, Créon d’Armagnac et de l’adjoint au maire de Mauvezin d’Armagnac, les membres de l’AAPPMA « la gaule du Gabardan » étaient réunis pour leur assemblée générale ordinaire.

 Thierry Béreyziat, président de l’AAPPMA  a tout d’abord détaillé l’année 2022, notamment  l’alevinage de 400 kg de truites, l’entretien des berges des trois grands plans d’eau qui sont les lacs de Jouandet, Tailluret et Armanon, puis il a abordé l’impact de la canicule sur les lacs :

« Il y a eu de gros problèmes sur le lac de Tailluret, situé à Labastide d’Armagnac. Ce lac a connu une grosse mortalité de poissons.  Toutes les espèces étaient concernées… » Thierry Béreyziat a projeté des photos de poissons morts,  de très gros sandres (80 à 90 cm) des brochets dont un d’un mètre.

« On sous-estime l’impact réel de la canicule, car de nombreux poissons morts ont été embarqués par les renards et les sangliers. Les traces de leurs pattes sont explicites. Les hérons et les grands cormorans ont fait des dégâts sur les petits poissons… »

La vente de cartes de pêche se stabilise avec 221 cartes vendues.

Marcel Dal Corso, le garde de pêche, a détaillé ses interventions sur le terrain, avec 114 contrôles. Parmi les pêcheurs contrôlés, 65 sont du Gabardan et des Landes, 35 du Gers et les autres du Lot-et-Garonne et des vacanciers. Le garde a constaté qu’il n’y eu aucune infraction et que les plans d’eau étaient bien fréquentés.

Les grands travaux d’aménagement du lac de Tailluret sont reportés pour le moment. Pour l’année 2023, l’AAPPMA lâchera  400kg de truites, en deux lâchers.

Le président a rappelé en détail la fenêtre de capture des brochets, puis le brochet Aquitaine qui est une espèce patrimoniale et autochtone que l’on trouve notamment à Losse :

«  Nous tenons à ce brochet et nous y travaillons afin de pouvoir alimenter nos autres cours d’eau… »

Au sujet des cormorans, les problèmes qu’ils occasionnent ont été abordés et évidemment, tous regrettent qu’on ne puisse plus réguler cette espèce. Avant de terminer la réunion, le trésorier a présenté le bilan financier qui est très correct, puis le président a remercié les municipalités du secteur pour les subventions accordées.

Lire l’article original