16 juin 2024

Intervention d’Isabelle Tintané du groupe « Le Gers Autrement »

GERS Intervention d’Isabelle Tintané, présidente du Groupe  « Le Gers Autrement » Séance plénière au Conseil départemental   du 24 mars 2023 consacrée au budget primitif   Monsieur le Président, mes chers collègues,  Les jours et les mois passent et les crises se succèdent. Depuis plus d’un an notre continent se retrouve secoué par une guerre dont les […] Lire l’article original

GERS

isabelle tintané

Intervention d’Isabelle Tintané, présidente du Groupe  « Le Gers Autrement »

Séance plénière au Conseil départemental   du 24 mars 2023 consacrée au budget primitif 

 Monsieur le Président, mes chers collègues,

 Les jours et les mois passent et les crises se succèdent. Depuis plus d’un an notre continent se retrouve secoué par une guerre dont les conséquences ne cessent de nous atteindre et mettent à jour la faillite des politiques successives de ces dernières années.

Notre dette abyssale, fruit de l’absence de courage de nos dirigeants, a nourri le monstre inflationniste que la guerre a révélé. Nos taux d’intérêts explosent, freinant l’activité et l’investissement, et mettent à mal nous concernant nos rentrées de droits de mutations immobilières, dernier levier dynamique de fiscalité des départements.

Cerise sur le gâteau, la crise énergétique à laquelle nous faisons face porte l’estocade au pouvoir d’achat des ménages ainsi qu’aux résultats de nos commerçants, artisans, indépendants et entreprises.

Cette même crise énergétique, fruit de l’idéologie socialo-écologiste, qui pour quelques voix et une élection ont sacrifié notre leadership nucléaire avec l’aval d’une Europe technocratique et d’un contrat unique de l’énergie piloté contre nos intérêts. Notre industrie nucléaire nous offrait à la fois une indépendance énergétique à bas coût et une avance technologique enviée de tous. Nous voilà contraint d’acheter ailleurs notre électricité à des conditions tarifaires exorbitantes sans réelle vision pragmatique quant à notre future production malgré le récent revirement et la relance des projets EPR. L’idéologie mortifère, la politique politicienne, la technocratie européenne et le manque de courage et de vision ont joué de concert pour nous mener dans l’impasse où le « en même temps » s’acharne à déconstruire l’unité de la nation, l’autorité de l’Etat et la société Française dans ses fondements.

C’est dans ce contexte que nous sommes réunis aujourd’hui pour le vote du budget de notre collectivité. Ce budget est donc marqué par son flot de dépenses contraintes tant sur leur bloc que sur leurs évolutions (fonctionnement, GVT, revalorisation du point d’indices, RSA etc…) et nous appelle donc à la plus grande vigilance dans ce qu’il reste d’actions, de décisions et de marge de manœuvre laissées à la discrétion de la majorité.

Dès lors, nous ne pouvons que déplorer le choix de baisser le budget de nos routes départementales de 300 000 € environ et la disparition du budget des pointillés sur ces mêmes routes quand dans le même temps le budget participatif fait son grand retour doté de 500 000€.

Tant de dossiers mériteraient selon nous d’être mieux dotés financièrement.

Le développement plus intensif de l’habitat inclusif et des accueils de jour dans les structures existantes sont des sujets où nous ne pouvons qu’inviter la majorité à intervenir avec force pour le bien de tous.

Si nos objectifs sont semblent-ils communs, les moyens pour les atteindre resteront des points de désaccords au sein de cette assemblée. A notre pragmatisme et notre volonté d’œuvrer partout et pour tous, vous opposez souvent une idéologie qui se dévoile plus ou moins ouvertement selon les champs d’application.

Que penser de la promotion de votre commission citoyenne au moyen d’un film et de soirées débats mettant en lumière le groupe archipel citoyen, agglomérats de sensibilités et activistes de tous bords ayant eu pour seul credo la lutte aveugle et aveuglée contre l’actuel Maire de TOULOUSE ? Notre budget départemental doit-il nécessairement financer cela ? où est l’utilité publique ? et en quoi l’encouragement à la citoyenneté en sort-il renforcé ?

 Dans un autre registre, il est bon de rappeler que la solution à tous les maux ne réside pas dans la création d’une administration armée d’emplois publics qui pèsent sur le contribuable.

La désertification médicale mérite évidemment une lutte de chaque instant, ne laissant aucune solution sur le bord de la route et c’est la raison pour laquelle nous avons soutenu le principe des centre territoriaux de santé, mais les Gersois doivent savoir que d’autres solutions existaient et fonctionnent sur certains territoires sans avoir recours à la création d’une « administration Santé » dont nous ne pouvons que nous inquiéter de futurs dérapages budgétaires. Là encore, l’objectif est commun mais les solutions et moyens divergent.

 Dès lors, si les grandes trajectoires budgétaires, certes contraintes, n’appellent pas de critiques justifiées il n’en est pas de même à nos yeux concernant les choix de votre majorité sur les politiques optionnelles ou sur les choix opérés dans ce qu’il reste de marge de manœuvre à notre collectivité. Nous regrettons souvent les choix, parfois le timing mais toujours la méthode qui accompagne votre majorité. Pour ces raisons et parce que nous croyons en une politique plus adaptée, plus pragmatique, plus efficiente et plus respectueuse des besoins réels des Gersois, notre groupe s’abstiendra sur le Budget Primitif qui nous est présenté aujourd’hui.

 Permettez-moi, Monsieur le président et mes chers collègues, avant de vous rendre la parole, d’avoir un mot de sincères et chaleureuses félicitations pour tous nos producteurs, artisans et vignerons gersois qui sont revenus très nombreux médaillés du concours général agricole qui s’est tenu à l’occasion du salon de l’agriculture à Paris.

Parce que le terroir contribue à la réussite d’un territoire, parce que les femmes et les hommes qui travaillent ses produits en sont les artisans au quotidien, ces nombreuses distinctions viennent récompenser leur investissement de tous les jours pour la défense de l’Excellence Gersoise !

Merci à toutes et tous.

Lire l’article original