5 juillet 2022

Il y a eu grève à l’Ehpad

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES Lundi 3 janvier, le matin, une partie du personnel a débrayé  et l’après-midi, soutenues par le syndicat FO, les personnes se sont mises en grève. Les grévistes soutenus par la représentante des familles des résidents, ont tout d’abord exprimé leur épuisement à cause d’un effectif qui, d’après eux, n’est pas assez important, […] Lire l’article original

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0053

Lundi 3 janvier, le matin, une partie du personnel a débrayé  et l’après-midi, soutenues par le syndicat FO, les personnes se sont mises en grève.

Les grévistes soutenus par la représentante des familles des résidents, ont tout d’abord exprimé leur épuisement à cause d’un effectif qui, d’après eux, n’est pas assez important, entrainant  un rappel du personnel sur leur repos hebdomadaire et des temps de pause qui sont évidemment raccourcis.  

D’autres revendications  concernaient un manque de fournitures pour travailler, le souhait d’ une revalorisation équitable des salaires, la tenue d’un deuxième entretien individuel  qui aurait dû avoir lieu à la fin de l’année 2021, ainsi qu’une prime journalière pour les personnes rappelées sur leur repos hebdomadaire.

Mardi, après-midi, les négociations ont débuté  avec la direction et se sont prolongées jusqu’au soir du jeudi 6 janvier où, suite à un accord trouvé et accepté concernant  certaines revendications, la grève a été arrêtée.

La responsable du syndicat a précisé qu’elle veillait que ces accords soient bien respectés;

  Charlotte Grave, directrice de l’établissement après ces quatre jours de grève a précisé :

«  Pendant ces 4 jours de mouvement, le dialogue n’a jamais été rompu avec la délégation de salariés afin qu’un accord soit trouvé le plus rapidement possible. Pour rappel, l’accord a été signé vers 20 heures. La direction a pris en compte une partie des demandes d’une partie du personnel tout en assurant le service aux résidents et aux familles. Nous nous félicitons de l’issue obtenue.  Je souhaite vivement et sincèrement  que cette maison puisse s’inscrire dans une dynamique positive de changement où chacun d’entre nous, salariés, résidents et familles se sentent considérés et entendus, avec évidemment  un seul but, y faire régner une ambiance chaleureuse et humaine. »

Lire l’article original