5 décembre 2022

De bien belles vibrations lors du concert du quatuor Ifriqya

ROQUEFORT

IFRI-Roquefort.jpg

Jérémie Arnal, le talentueux saxophoniste, s’est aussi révélé en subtil flûtiste (photos Jean-Marie Tinarrage)

IFRI2-Roquefort.jpgSamedi dernier, le concert du quatuor Ifriqya au foyer municipal a été un pur moment de bonheur. Salle pleine et en symbiose qui a tout de suite manifesté son adhésion à ce jazz très inspiré. La présence du Roquefortois Jérémie Arnal, saxophone et flûtes, a certes facilité les choses mais sans rien enlever à la virtuosité de chaque musicien de ce quatuor.

Finesse, ressenti et sensibilité ont trouvé un terreau IFRI ARNAL-Roquefort.jpgfavorable dans cette subtile musique arabo-andalouse portée par Fayçal El Mezouar au “oud”, Didier Fréboeuf, pianiste improvisateur, et Emile Biayenda, batterie et percussions diverses d’Afrique centrale.

Un très convaincant exercice de métissage culturel dont le jazz a le secret. 

Lire l’article original