1 juillet 2022

Comité de solidarité pour l’Ukraine

 GERS Communiqué du Conseil départemental  Comité de solidarité départementale pour l’Ukraine : le Conseil Départemental a réuni une cinquantaine d’acteurs départementaux afin d’organiser l’action locale d’urgence Le Plan d’action départemental est le suivant et prévoit la mise à disposition du patrimoine départemental  qui compte  50 logements disponibles. Un recensement des capacités d’hébergement chez les particuliers sera […] Lire l’article original

 GERS

Photo: Conseil départemental

Photo: Conseil départemental

Communiqué du Conseil départemental 

Comité de solidarité départementale pour l’Ukraine : le Conseil Départemental a réuni une cinquantaine d’acteurs départementaux afin d’organiser l’action locale d’urgence

Le Plan d’action départemental est le suivant et prévoit la mise à disposition du patrimoine départemental  qui compte  50 logements disponibles.

Un recensement des capacités d’hébergement chez les particuliers sera réalisé  grâce au numéro vert social de Gers Solidaire (0 800 32 31 30), 300 Gersois ont déjà été recensés, prêts à accueillir des réfugiés.

Des Aides financières exceptionnelles qui seront délibérées en séance du 18 mars avec un   déblocage d’une enveloppe exceptionnelle de 100 000 euros.  

L’Ouverture d’une plateforme citoyenne en ligne gers.fr/solidarite-ukraine avec un  recensement des initiatives locales sur une carte interactive, les citoyens, associations et élus locaux sont invités à remplir un formulaire en ligne afin de référencer l’ensemble des initiatives locales pour l’Ukraine.

Le Conseil départemental réhabilite un hangar de plus de 300 m². Ce dernier sera mis en disposition et servira  de lieu de stockage pour les collectes.

Une Action en coordination avec la Région Occitanie permettra une  organisation d’un convoi en partance de l’Occitanie dès la fin de cette semaine.

Le Conseil Départemental participe dès à présent, via Gers Solidaire, à fédérer une dynamique locale à regrouper et à conditionner l’ensemble des dons gersois qui seront ensuite acheminés vers les pays limitrophes de l’Ukraine.

Lire l’article original