16 juin 2024

Campagne de sécurisation des femmes dans l’espace public

 EAUZE Jeudi 8 juin, au marché d’Eauze, à l’occasion de la distribution de flyers pour la campagne de sécurisation des femmes dans l’espace public, Véronique Moreau, Sous-Préfète de Condom était présente au côté du Commandant de compagnie de gendarmerie de Condom et de ses   gendarmes. Les commerçantes, commerçants,  les producteurs présents, ainsi que leurs  clientes […] Lire l’article original

 EAUZE

Véronique Moreau, Sous-Préfète de Condom avec les gendarmes

Véronique Moreau, Sous-Préfète de Condom avec les gendarmes

Jeudi 8 juin, au marché d’Eauze, à l’occasion de la distribution de flyers pour la campagne de sécurisation des femmes dans l’espace public, Véronique Moreau, Sous-Préfète de Condom était présente au côté du Commandant de compagnie de gendarmerie de Condom et de ses   gendarmes.

Les commerçantes, commerçants,  les producteurs présents, ainsi que leurs  clientes et clients, étaient tout d’abord surpris par cette rencontre au marché, puis ils ont exprimé beaucoup d’intérêt vis-à-vis de cette démarche de sensibilisation entreprise auprès d’elles et d’eux.

Tout en distribuant les flyers, les gendarmes en ont profité pour dialoguer avec les personnes qu’ils rencontraient et qui souhaitaient s’informer.

Le choix d’intervenir sur le  marché, qui demeure un lieu de vie important très fréquenté, permet évidemment de rencontrer beaucoup de personnes et notamment de contacter et sensibiliser beaucoup de femmes.

Le Flyer

Le flyer du Ministère de l’Intérieur et d’Outre-mer, rappelle que les forces de l’ordre sont là pour protéger les personnes.    

Il est précisé comment agir et une invitation à se rendre sur masecurite.fr

Cet espace dédié au signalement des faits , permet de tchater avec des policiers et gendarmes 24 heures sur 24 heures.. L’invitation précise que les personnes peuvent trouver toutes les informations utiles ou télécharger l’application, (Télécharger dans l’App Store ) elle est aussi  disponible  sur (Google Play).

  Il est aussi rappelé  qu’en cas d’urgence les personnes doivent composer le 17. .

En cas d’agression

Si vous êtes victime, le flyer précise  notamment les points suivants :

Faites du bruit et alertez les personnes autour de vous, chercher de l’aide et tentez de vous mettre à l’abri  dans un lieu sûr  (administration, commerce, tiers de confiance).

Mettez-vous en sécurité pour prévenir au plus vite les forces de l’ordre (composez le 17, donnez votre identité, le lieu de l’agression, le lieu où vous vous trouvez actuellement, décrivez les faits et l’agression).

Après l’agression

Déposez plainte dans un commissariat, une brigade de gendarmerie ou tout autre lieu  adapté (hôpital, Maison de femmes, mairie…) et rencontrez si besoin un intervenant social.

Prenez contact avec des associations disponibles sur Ma Sécurité, un espace dédié, rassemblant toutes les informations utiles et permettant de tchater 24/24 avec un policier ou un gendarme.

Vous êtes témoin

Pendant l’agression

Si cela ne vous met pas en danger : intervenez ou tentez de faire diversion en vous adressant à l’harceleur ou à la victime, filmez ou enregistrez la scène.

Alertez les forces de l’ordre (composez le 17, donnez votre identité, le lieu de l’agression, décrivez les faits et l’agresseur).

Après l’agression

Aidez la victime à se mettre en sécurité et rassurez-là.

Signalez-vous auprès des forces de sécurité pour décrire les faits et les agresseurs, et leur présenter les photos et vidéos éventuellement prises.

Lire l’article original