6 octobre 2022

Alerte canicule

GERS Communiqué de la préfecture   ALERTE CANICULE SUR LE DÉPARTEMENT DU GERS A COMPTER DE CE JOUR À 16 HEURES  Météo-France a placé le Gers comme de nombreux autres départements du grand sud ouest de la France en alerte canicule (vigilance Orange) à compter de ce jour. Selon Météo France, la très forte chaleur […] Lire l’article original

GERS

Image1

Communiqué de la préfecture

ALERTE CANICULE SUR LE DÉPARTEMENT DU GERS A COMPTER DE CE JOUR À 16 HEURES

 Météo-France a placé le Gers comme de nombreux autres départements du grand sud ouest de la France en alerte canicule (vigilance Orange) à compter de ce jour. Selon Météo France, la très forte chaleur va persister dans les prochains jours, s’intensifiant plus ou moins entre vendredi et samedi où l’on peut alors enregistrer des valeurs record, tant de jour que de nuit.

 

En lien avec les collectivités, les forces de sécurité et de secours et les associations agréées de sécurité civile, le préfet a décidé en conséquence de mettre en œuvre le plan ORSEC départemental Fortes chaleurs.

 Il appelle à la vigilance et rappelle les bons réflexes à adopter pour se protéger, éviter les comportements à risques et veiller sur la santé des plus vulnérables. Ce phénomène particulièrement précoce comporte des risques pour chacun de nous : déshydratation, coup de chaleur mais aussi noyade et incendies en zone naturelle ou agricole.

 Si vous connaissez des personnes âgées, isolées, handicapées ou fragiles, prenez de leurs nouvelles ou rendez-leur visite régulièrement et incitez-les à s’inscrire sur le registre mis en place par chaque mairie afin de recevoir de l’aide.

 Les bons réflexes pour lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur :

  • Buvez régulièrement de l’eau (1,5 l/j) sans attendre d’avoir soif ;
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour (brumisateurs…) ;
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque-médiathèque, commerces, musée…) ;
  • Évitez les activités physiques et sportives aux heures les plus chaudes (12h – 16h) et en plein soleil ;
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide ;
  • Consultez régulièrement le site de Météo-France (https://vigilance.meteofrance.fr/fr/gers) pour vous informer.

En amont des fortes chaleurs, les personnes fragiles ne doivent pas hésiter, en lien avec leur entourage, à demander conseil à leur médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple).

 

Symptômes d’un coup de chaleur

  • Maux de tête
  • Crampes
  • Nausées

 

Risque d’hydrocution et de noyade

 L’hydrocution est un accident fréquent qui survient l’été. Il correspond à un refroidissement brutal intervenant souvent à la suite d’une entrée trop rapide dans l’eau et dû à une trop grande différence de température entre la peau et l’eau. Ce choc thermique peut entraîner une perte de connaissance dans l’eau et entraîner la noyade.

 Quelques signes peuvent précéder l’hydrocution. Ils sont malheureusement trop souvent négligés. Ce sont : les maux de tête, les crampes, l’angoisse,… Devant l’apparition de l’un de ces signes, tout nageur doit se rapprocher de la plage et sortir de l’eau le plus rapidement possible.

 

Retrouvez toutes les recommandations :

https://www.gers.gouv.fr/Actualites/Recommandations-face-aux-fortes-chaleurs

http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule

https://www.ars.sante.fr/

http://invs.santepubliquefrance.fr//

Lire l’article original