2 octobre 2022

Vendanges précoces dans le Gers

GERS Communiqué du Conseil départemental Vendanges précoces dans le Gers : Philippe Dupouy, Président du Département du Gers, aux côtés des viticulteurs 15 jours après s’être rendu au plus près des sinistrés des orages du 16 août, le Président du Département s’est déplacé, ce matin, sur l’exploitation viticole de Philippe Larrey à Beaumont, accompagné de Claude […] Lire l’article original

GERS

Patricia Esperon (conseillère départementale), Philippe Larrey (viticulteur à Beaumont), Philippe Dupouy (Président du CD32), Claude Domert (Président de la cave de Condom).

Patricia Esperon (conseillère départementale), Philippe Larrey (viticulteur à Beaumont), Philippe Dupouy (Président du CD32), Claude Domert (Président de la cave de Condom).

Communiqué du Conseil départemental

Vendanges précoces dans le Gers : Philippe Dupouy, Président du Département du Gers, aux côtés des viticulteurs

15 jours après s’être rendu au plus près des sinistrés des orages du 16 août, le Président du Département s’est déplacé, ce matin, sur l’exploitation viticole de Philippe Larrey à Beaumont, accompagné de Claude Domert, Président de la cave de Condom et Patricia Espéron, conseillère départementale du canton.

 Des constats inquiétants pour les agriculteurs fortement impactés, après ce violent orage de grêle qui avait ravagé pour certains, en quelques minutes, une année de travail. « On n’a pas eu le temps de voir venir, c’est déprimant », Philippe Larrey vigneron pour la cave de Condom, a perdu près de 15 hectares de vignes.

 À présent, cet agriculteur réalise les vendanges précoces de ses vignes. Grêle, sécheresse, gel, l’ensemble des évènements climatiques ont obligé les producteurs gersois à récolter rapidement les moindres grappes encore sur pied, pour éviter de perdre la totalité de la production. Seulement 10 % des parcelles touchées pourront être récoltés, soit une perte estimée à 250 000€ pour ce viticulteur.

Sur les 1 670 hectares de la cave de Condom, 670 ont été touchés par les orages et sont en train d’être vendangés avec près de 15 jours d’avance.

 Le Mot du Président

« Il me paraît essentiel de renouveler mes déplacements aux côtés des viticulteurs. Voir les dégâts des orages est impressionnant, constater les pertes qui en découlent quelques jours plus tard est désolant. C’est un véritable désastre pour notre viticulture gersoise. Je pense également aux autres productions qui sont également sinistrées. Je vais me tenir attentif à la mise en place des fonds de soutien et surtout à la critérisation de ceux-ci. Il faut avant tout aider les plus impactés, cela en va de notre responsabilité. »

 Philippe Dupouy, Président du Département du Gers.

Lire l’article original