23 mai 2024

Renouvellement du partenariat classe de défense avec le collège Saint-Jean Bosco

 GABARRET Les deux classes de troisième du collège privé Saint-Jean Bosco ont passé deux journées à la Base aérienne 118 de Mont de Marsan dans le cadre du dispositif classes de défense. Ce dispositif pédagogique et interdisciplinaire a été renouvelé pour la deuxième année en partenariat avec deux unités militaires marraines de la base militaire : […] Lire l’article original

 GABARRET

Découverte du Rafale par une classe défense

Découverte du Rafale par une classe défense

Les deux classes de troisième du collège privé Saint-Jean Bosco ont passé deux journées à la Base aérienne 118 de Mont de Marsan dans le cadre du dispositif classes de défense.

Ce dispositif pédagogique et interdisciplinaire a été renouvelé pour la deuxième année en partenariat avec deux unités militaires marraines de la base militaire : le CEILDT (le centre d’expertise et d’instruction des liaisons de données tactiques) et le CE CYBER (le centre d’expertise en matière de cyberprotection) toujours sous la houlette de Jean-Loup Cabannes, professeur d’histoire-géographie et d’Aubert Cruchon chef d’établissement.

 La semaine dernière, les deux unités marraines ont accueilli les deux classes de troisième et leurs professeurs afin de leur expliquer leurs spécificités et leurs rôles au sein de l’armée de l’air. Les militaires ont détaillé leurs missions, mais aussi leurs parcours professionnels et leur engagement au service de la Nation.

Très attentifs, les collégiens ont posé beaucoup de questions tout en prenant des notes car cette option classe de défense compte aussi pour leur brevet des collèges :

 « Les classes de défense offrent beaucoup d’intérêt : elles donnent aux élèves des repères pour comprendre la défense et la sécurité nationale, elles transmettent des valeurs qui fondent la République et le vivre-ensemble, elles les sensibilisent au devoir de mémoire et enfin ils découvrent beaucoup de métiers, de formations que l’on retrouve aussi dans la vie civile » précise Jean-Loup Cabannes.

En effet, toute la journée, les troisièmes ont découvert des métiers très divers au sein d’autres unités de la base aérienne, premier établissement employeur du département : cyber-défenseur, contrôleurs de circulation et de défense aériennes, maître-chien, spécialistes réseaux informatiques, préparateur de mission, photographe/ infographiste, développeur d’applications numériques, chargé de communication, moniteur simulateur de vol.

 « Découvrir sur site, les métiers et formations liés à la défense nationale, c’est très efficace pour des élèves de troisième qui travaillent sur leur orientation. Pour nos deux classes de défense d’autres échanges et rencontres sont déjà programmés aussi bien en Français, Histoire géo, Education morale et Civique, le programme de troisième s’y prête particulièrement »  conclut Aubert Cruchon.

Lire l’article original