1 juillet 2022

Marc Fesneau rencontre les viticulteurs victimes de la grêle

GERS CASTELNAU D’AUZAN LABARRERE Lundi 6 juin, en fin de matinée, Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendu à Castelnau d’Auzan-Labarrère, auprès des viticulteurs durement touchés par les violentes intempéries de ces derniers jours. Par ce déplacement, monsieur le ministre souhaitait réaffirmer toute la solidarité et la pleine mobilisation de […] Lire l’article original

GERS

Remise de courrier. ¨hoto: Conseil départemental.

Remise de courrier. photo: Conseil départemental.

CASTELNAU D’AUZAN LABARRERE

Lundi 6 juin, en fin de matinée, Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendu à Castelnau d’Auzan-Labarrère, auprès des viticulteurs durement touchés par les violentes intempéries de ces derniers jours.

Par ce déplacement, monsieur le ministre souhaitait réaffirmer toute la solidarité et la pleine mobilisation de l’État auprès des agriculteurs.

Après son arrivée au Domaine de Danis, le ministre a visité les vignobles et constaté avec les exploitants, la famille Piquemal, les dégâts très importants.

Dans tout ce secteur armagnacais, Gers et Landes, de nombreuses parcelles de vignes sont détruites à 100%.

Déjà, les viticulteurs ont connu une crise sérieuse à cause du Covid, puis les épisodes avec les gelées de printemps en 2021 et en 2022. Cette fois-ci, c’est la grêle.

Avec beaucoup d’intérêt, Marc Fesneau a partagé un moment d’échange avec les viticulteurs et aux alentours de 14 heures, Marc Fesneau a quitté Castelnau d’Auzan Labarrère.    

Ce jour-là, Philippe Dupouy, président du Conseil départemental du Gers a remis une lettre au ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire.

Lettre remise au ministre

La nuit du 3 juin 2022 a tristement marqué notre département, le Gers premier département agricole de France.

Aujourd’hui vous honorez par votre présence le monde de la viticulture et de l’agriculture, dûment fragilisé par un épisode climatique désastreux.

Plusieurs secteurs du département en sont victimes, comme ici à Castelnau d’Auzan Labarrère où j’ai pu constater lors de ma visite ce samedi 4 juin, les dégâts occasionnés.

Il s’agit bien de la totalité des parcelles qui sont détruites.

Monsieur le ministre, le domaine que vous visitez aujourd’hui n’est pas le seul dans ce cas.

C’est avec désarroi que je peux vous l’affirmer, l’ensemble des agriculteurs du Nord-Ouest du département sont meurtris par une énième catastrophe climatique.

C’est un choc supplémentaire pour les professionnels, déjà violemment frappés par des épisodes de gel historiques ces deux dernières années.

Nous ne pouvons les laisser seuls affronter cette nouvelle épreuve.

Par la présence, monsieur le ministre, je vous demande de déclencher sans attendre, le dispositif de calamité agricole pour répondre à l’urgence.

Le Conseil départemental confirmera son soutien aux viticulteurs et agriculteurs dûment touchés, par une participation importante au plan d’ampleur que je vous demande de mettre urgemment en place.

Je sais également pouvoir compter sur la Région Occitanie, dont la présidente, Carole Delga, sera à nos côtés mardi 7 juin.

Je ne souhaite qu’une seule chose, associer la force de nos instances respectives pour venir en aide aux professionnels aujourd’hui totalement démunis.

Je vous prie de croire, monsieur le ministre, à l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

Philippe Dupouy

Président du Conseil départemental du Gers

Lire l’article original