5 décembre 2022

L’Ehpad a testé et adopté la médiation équine

ROQUEFORT – SARBAZAN

PONEYS2-Roquefort.jpg

Pierrette et Marcelle aux petits soins de Cadichon tandis que Trinité et Yvan bénéficient des explications de Lucie pour le guidage à la laisse (photos Jean-Marie Tinarrage)

Depuis le mois d’avril, une dizaine de résidents de l’Ehpad Résidence des Landes, présentant des difficultés cognitives mais marchant sans assistance, bénéficient d’interventions non médicamenteuses.

En effet, dans le cadre de l’opération “Cheval à tout âge”, la directrice Justine Warmez a répondu à la sollicitation du Comité régional d’équitation de Nouvelle Aquitaine. Le dossier, monté par la psychologue Karine Dejoux, l’ergothérapeute Anthony Ruffault et l’animatrice Margot Labarthe, a permis d’obtenir ce printemps, 6 séances gratuites de médiation équine. Au vu des premiers résultats, l’Ehpad a financé les séances de l’automne tout en espérant que les subventions seront au rendez-vous pour reprendre l’activité au printemps.

Estime de soi

Ce mardi, Marcelle, Pierrette, Trinité et Yvan, accompagnés par Karine et Anthony, ont retrouvé avec un évident plaisir le chien Pilou, Epsilone, Rubia et Cadichon, les 3 placides poneys Shetland de Lucie, propriétaire du centre équestre de Pratdessus à Sarbazan.

Entre brossage et massage puis parcours à la laisse avec poney, l’ergothérapeute veille à la restauration, par l’aspect ludique, des capacités physiques perdues. Se baisser pour nettoyer les sabots des poneys, les aidera à toucher leurs pieds. En plus des bienfaits au plan moteur, la psychologue entend redonner aux résidents l’estime de soi. “C’est l’inverse de tous les jours“, puisque, à leur tour, ils prodiguent soins et attentions à l’autre. Sans compter que l’équin se voit confier confidences et souvenirs de ceux qui habitaient à la campagne et qui retrouvent là des sensations à jamais gravées dans leur mémoire.

PONEYS1-Roquefort.jpgDe son côté, Lucie, a suivi une formation en médiation équine afin de s’initier et mieux répondre aux attentes des personnels spécialisés en charge du volet thérapeutique. Elle s’appuie aussi sur sa propre expérience, acquise auprès du foyer d’accueil médicalisé de Monguilhem (Gers), qui fréquente le centre équestre depuis son ouverture.

Et ce, tout en nourrissant le projet d’amener un jour un poney spécialement équipé dans la Résidence des Landes !

EN SAVOIR PLUS SUR L’EQUIT DE LULU

IMG_0771.JPGOuvert en novembre 2019, dans un cadre protégé et apaisant, le centre équestre “L’Equit de Lulu” a la particularité de proposer de l’équitation de pleine nature et en extérieur (pas de manège). “L’environnement fait partie de la médiation équine” précise Lucie, tout comme les léchouilles de Pilou, son border collie.

Titulaire d’un brevet d’état option équitation, elle possède 15 poneys (et 2 chevaux) qui vivent tous dehors, en troupeau avec abris. De tailles A à D, ils s’adaptent à la morphologie des enfants qu’elle est une des rares à accueillir dès l’âge de 2 ans dans le cadre d’une activité baby poney.

Pour ses 40 licenciés, elle développe aussi le Trec (techniques de randonnée équestre de compétition) qui regroupe 3 épreuves : l’orientation, le parcours en terrain varié avec obstacles naturels et la maîtrise de l’allure.

> Contact par téléphone au 06 25 85 72 59

Lire l’article original