9 décembre 2022

Le Projet Gascon enthousiasme les élèves

EAUZE Régine Buffomène et Henri Portes. Cette année, l’école Félix Soulès d’Eauze a accueilli  le Projet Gascon. Quatre classes  éluzates ont bénéficié de l’intervention  de  l’écarteur landais, triple champion de France, Didier Goeytes. Les élèves de l’école primaire ont découvert en détail la course landaise. Cette rencontre a eu lieu  grâce  au Comité Armagnac avec […] Lire l’article original

EAUZE

20220315_094912

Régine Buffomène et Henri Portes.

Cette année, l’école Félix Soulès d’Eauze a accueilli  le Projet Gascon.

Quatre classes  éluzates ont bénéficié de l’intervention  de  l’écarteur landais, triple champion de France, Didier Goeytes.

Les élèves de l’école primaire ont découvert en détail la course landaise.

Cette rencontre a eu lieu  grâce  au Comité Armagnac avec son projet gascon, en partenariat avec la Fédération française  de la course landaise et l’équipe pédagogique de l’école Félix Soulès.

Lors de son intervention dans chaque classe, pour la première partie de la découverte de la course landaise, Didier Goeytes s’est présenté et il a progressivement, par questionnement,  clarifié et complété les connaissances que les enfants avaient.

L’intervenant a présenté les écarteurs et les sauteurs, ainsi que leurs tenues, les protections et accessoires et évidemment la reine des arènes, la coursière, les mots clés des arènes, le tout illustré par du matériel et de nombreuses  photos. Les enfants qui le voulaient ont même pu enfiler le beau boléro.

Grâce à son vécu de trente ans, Didier Goeytes, a communiqué son enthousiasme et sa passion d’écarteur et de coursayre. Les enfants très attentifs ont vécu ce moment dans une ambiance très instructive.

Ces interventions matinales se sont prolongées par des travaux pratiques auxquels tous les élèves  ont participé.

Le premier jour, grâce à la présence du beau temps, les élèves ont participé à ces travaux pratiques dans les splendides arènes d’Eauze.

L’initiation aux écarts a eu lieu comme d’habitude avec une chambre à air,  et la pratique des trois mouvements, puis le saut avec des ballons de plus en plus gros, le travail du cordier avec une corde et des cornes de vaches… ont suivi.

L’écarteur landais a su  transmettre sa passion et aider les nouvelles générations à mieux comprendre la traditionnelle course landaise.

Les enfants  ont évidemment beaucoup apprécié ce temps de découverte et d’approfondissement de leurs connaissances de la course landaise.

Ils ont très bien participé à cette rencontre et par leur enthousiasme et application ont témoigné de l’intérêt qu’ils portaient à cette intervention.

Peut-être que ces journées ont suscité de nouvelles vocations chez les petits gersois.

Les photos sont de Régine Buffomène que je remercie pour sa collaboration.

20220317_10123420220317_10211120220317_111907

Lire l’article original