4 décembre 2023

Le bus dentaire de la Croix-Rouge améliore l’offre des soins

 ESTANG Mardi 16 mai, le bus dentaire réalisait une nouvelle sortie dans le vaste territoire de la Communauté de communes du Grand Armagnac. Mardi 9 mai, avait eu lieu sa première intervention sur le département gersois avec son inauguration à Castelnau d’Auzan-Labarrère. Lundi 15 mai, le bus était à Valence sur Baïse, puis Castera Verduzan, […] Lire l’article original

 ESTANG

DSC_0003 (10)

Mardi 16 mai, le bus dentaire réalisait une nouvelle sortie dans le vaste territoire de la Communauté de communes du Grand Armagnac.

Mardi 9 mai, avait eu lieu sa première intervention sur le département gersois avec son inauguration à Castelnau d’Auzan-Labarrère.

Lundi 15 mai, le bus était à Valence sur Baïse, puis Castera Verduzan, et le 16 à Estang, puis Le Houga.   Dans le département du Gers , ce bus dentaire gratuit va desservir huit villages pour améliorer l’offre des soins.

Mardi matin, les responsables de la Croix-Rouge gersoise, le personnel du bus dentaire étaient accueillis par Christophe Rande, maire d’Estang et son adjoint Alain Dupuy.

Ce fut l’occasion de rappeler la motivation et le fort engagement de la présidente de la Croix-Rouge gersoise, Marie-Josée Lier et de la vice-présidente Marie-Josée Zago.

C’est grâce à une convention tripartie entre la Faculté dentaire de Toulouse, le CHU Purpan  et la Croix-Rouge gersoise que ce bus existe. Cette idée émane de Marie-Josée Zago qui a eu l’écho par le Numéro vert social de nombreux appels de Gersois, dépourvus de chirurgiens-dentistes :

« Nous sommes allées rencontrer Philippe Pomar, doyen de la Faculté dentaire de Toulouse. Enthousiasmé par le projet, il s’est investi à 200% pour le faire aboutir. » 

Depuis 2019  le concept s’est progressivement affiné :

« Ce bus sera ouvert à des étudiants en fin de cursus, avec la supervision de 7 dentistes du département du Gers. Sans eux, le projet n’aurait pu aboutir. Il s’agit des docteurs Viboud, Fourteau, Mouchet, Castro, Galan, Skelton, Daher et Bard.

Ainsi, c’est une façon de connecter les futurs dentistes avec le territoire et donc de favoriser les implantations futures sur le département » précise en se réjouissant Marie-Josée Zago.

Pour équiper ce bus, il a fallu investir 200 000 euros pour le doter des dernières technologies :

«  C’est Sébastien Delmotte qui s’est chargé de toute la coordination technique. Ainsi, au lieu de peser 600kg le fauteuil ne pèse que 250kg. La Croix-Rouge a ainsi multiplié les recherches et partenariats pour que tous les équipements soient en deçà de la limite de poids. Ils ont pu compter sur la mobilisation des sponsors qui ont couvert l’ensemble des frais de création et d’équipement de ce bus. »

Il s’agit de la Fondation Signal, le Crédit Agricole, la Région Occitanie, le Département, Groupama, la Fondation de France, Buccotherm.

C’est un dispositif unique en France. S’il a le mérite d’être salué, il remet en lumière la problématique de la désertification médicale dans le monde rural. L’offre de soins dentaires dans le Gers n’y échappe pas, malgré les efforts répétés des instances locales ces dernières années.  Pour endiguer le problème, la Croix-Rouge  gersoise a donc imaginé la circulation d’un bus sillonnant le département. C’est donc un nouvel outil d’accès aux soins pour aller au plus près des villages gersois dépourvus de cabinet dentaire :

«  En partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), une photographie des zones blanches du Gers a permis de cibler huit villages où l’installation de ce bus s’avère plus que nécessaire. Ce qu’on avait comme obligation  de l’Ordre des dentistes, c’est de ne pas aller là où un cabinet dentaire était déjà installé. » A précisé Marie-José Zago.

Les huit villages qui bénéficient du dispositif sont les suivants :

Castelnau d’Auzan, Castera-Verduzan, Estang, le Houga, Simorre, Montesquiou, Ordan-Larroque et Valence-sur-Baïse.

Le bus s’installera tous les quinze jours dans le village, les lundis et mardis de la semaine.

Marie-Josée Zago  a complété ces informations en apportant les précisions suivantes :

«  La singularité du projet et ce qui le différencie d’une initiative déjà lancée en Seine-Saint-Denis, c’est que l’offre proposée s’adresse à tous les profils. Tout le monde est concerné. C’est une offre de soins gratuite. »

Une fois de plus, la Croix-Rouge valorise le concept « d’aller vers », pour un meilleur accès aux soins :

«  La bienveillance de Marie-Josée Lier a permis la mise en route de ce projet en lien avec tous et en collaboration avec chacun » a conclu Marie-Josée Zago.

Christophe Rande et Alain Dupuy, le jour de cette première intervention sur Estang devant la Maison de santé du Plateau, ont exprimé tout d’abord  leur reconnaissance aux représentantes et représentant de la Croix-Rouge, au dentiste présent, ainsi qu’aux deux étudiantes qui ont accepté de vivre cette aventure en milieu rural gersois.

Les deux élus  ont apprécié  les bienfaits de cette initiative  pour les estangoises et estangois, ainsi que pour les habitants des villages voisins.

Les patients étaient au rendez-vous, appréciant ce nouveau service médical de proximité et les deux étudiantes, Marie et Gabrielle sont ravies de réaliser leur stage dans ces conditions.

Le bus dentaire continue son activité au mois de juin, puis reprendra au mois de septembre,  après les vacances d’été.   

DSC_0004 (10)DSC_0019 (7)

Lire l’article original