1 février 2023

La vérité est rétablie et le malentendu dissipé.

GABARRET   Jean-Marie Barrère  a bien voulu s’exprimer et éclaircir certains malentendus. « Je remercie Actuarmagnacaise et Henri Portes de me donner l’opportunité, comme l’a fait le journal Sud-Ouest il y a quelques jours, de dissiper un malentendu survenu à la suite de la démission du précédent bureau du Comité des Fêtes de Gabarret. En […] Lire l’article original

GABARRET

Jean-Marie Barrère  a bien voulu s’exprimer et éclaircir certains malentendus.

« Je remercie Actuarmagnacaise et Henri Portes de me donner l’opportunité, comme l’a fait le journal Sud-Ouest il y a quelques jours, de dissiper un malentendu survenu à la suite de la démission du précédent bureau du Comité des Fêtes de Gabarret.

En Novembre de l’année écoulée, en effet,  plusieurs membres de l’ancien bureau ont décidé de se retirer, dont moi-même. Chacun de nous avait des raisons personnelles de mettre un terme à quatre années d’efforts pour faire vivre la fête de Gabarret malgré la crise de la COVID qui est venue percuter de plein fouet la bonne dynamique engagée en 2019.  A titre personnel, je ne pouvais plus concilier mon activité professionnelle avec ces responsabilités depuis déjà plusieurs mois.

Malheureusement, le journal Sud-Ouest a alors parlé de « crise » au Comité des fêtes. Il n’en était rien et ce titre intempestif a soudain éclairé notre départ sous un jour différent de ce qu’était la réalité.

Un autre article, repris par Actuarmagnacaise, a ensuite signalé la mise en place du nouveau Comité, désormais présidé par Amélie Silva et David Cuonzo, deux fidèles amis qui m’avaient fait l’amitié de rejoindre le Comité précédent avec l’efficacité qu’on leur connaît.

À cette occasion, un nouveau malentendu a surgi. Il a été fait mention d’une « déclaration » que j’aurais formulée et au cours de laquelle j’aurais émis des reproches vis à vis de la municipalité de Gabarret quant à son soutien financier, ainsi que des reproches que j’aurais adressés aux associations locales quant à leur participation.

Sans doute s’agit-il d’une mauvaise lecture ou d’une mauvaise interprétation du bilan que j’ai effectué le 4 Novembre lors de la dernière réunion que j’ai présidée. En réalité, il s’agissait d’un rapport destiné à mes successeurs (et non d’une déclaration) et que j’ai peut-être eu le tort de lire en réunion, ce qui a pu éventuellement lui donner une allure solennelle et contribuer à une interprétation erronée. Dans ce rapport, que chacun peut toujours se procurer auprès des membres du Comité pour vérification, on peut constater qu’il s’agit seulement d’un résumé de l’évolution des Fêtes locales et de leur organisation depuis ces dernières années. Évolution qui a, peu à peu, vu diminuer les capacités financières du Comité et a entraîné parfois une délégation des animations.

 Ce résumé détaille le mode d’attribution des subventions accordées par la municipalité et expose, sans aucune forme de jugement ou de reproche que ce soit, les choix qui avaient été opérés jusque-là d’un commun accord entre la mairie et le Comité. Il y est d’ailleurs fait mention du passage de 7000 euros pour l’ancienne subvention à 10 000 euros en 2022 après demande du Comité et accord de la municipalité. Un rappel factuel accompagné, d’ailleurs, par des remerciements en fin de rapport.

Concernant les relations avec les associations, il est simplement mentionné que le soutien de celles-ci au Comité a évolué entre 2019 et 2022 et que certaines d’entre elles avaient préféré ne plus renouveler leur soutien financier lors de la dernière édition. A vrai dire, ce commentaire, qui ne comportait lui non plus aucune forme de reproche mais évoquait simplement un fait, ne concernait qu’une seule parmi toutes les associations. Les autres ont soit poursuivi leur soutien, soit transformé leur aide financière en participation physique comme, par exemple, les Coursayres du Gabardan qui ont aidé à la réception des formations musicales. Un remerciement général a, là aussi, été exprimé et en particulier vis à vis du GAS, le club de rugby, qui a joué un rôle important lors de nos actions.

Voilà donc, je l’espère, la vérité rétablie et le malentendu dissipé. Je regrette à nouveau que ces concours de circonstances et une lecture inappropriée de ce rapport ait pu créer un doute sur les intentions profondes qui étaient les nôtres ou, en tout cas, les miennes.

Je profite d’ailleurs de l’occasion qui m’est donnée pour renouveler mes remerciements à tous ceux, membres, associations, bénévoles et institutions (donc la municipalité) qui nous ont aidés durant la période concernée. L’indéfectible Jacques Champeaud n’étant pas des moindres. Un grand merci également à Nicole Buffet qui a toujours veillé aux destinées du Comité.
Mais, surtout, je transmets une fois encore tous mes encouragements au nouveau Comité des fêtes dont la motivation paraît certaine et je lui souhaite tout le succès possible, notamment pour 2023 !

Merci encore à Actuarmagnacaise et Amitiés Gabardannes à tous.»

Lire l’article original