25 janvier 2022

Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) :

GERS Communiqué de la Préfecture Point de situation dans le Gers  au 13 janvier L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux mais qui n’est pas transmissible à l’Homme. Un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de type H5N1, avait été confirmé le 16 décembre dans […] Lire l’article original

GERS

Communiqué de la Préfecture

Point de situation dans le Gers  au 13 janvier

L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux mais qui n’est pas transmissible à l’Homme.

Un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de type H5N1, avait été confirmé le 16 décembre dans un élevage de canards prêts à gaver. Il s’agissait du premier foyer avicole mis en évidence dans le Sud-Ouest depuis l’épizootie de l’hiver dernier qui avait fortement touché cette région.

Depuis, 12 autres foyers d’influenza aviaire hautement pathogène ont été confirmés dans le département dans le tiers nord-ouest du département. 5 suspicions sont en cours d’investigation dont une dans le sud du Gers.

Dans le cadre des opérations de gestion de ces 13 foyers, 78 250 volailles ont été abattues soit 59 650 canards, 12 600 poulets et 6 000 pondeuses.

Pour prévenir la contamination autour de ces foyers, 8 élevages ont été dépeuplés représentant 32700 canards.

Au vu de cette situation évolutive, monsieur le préfet rappelle à l’ensemble des filières professionnelles, aux chasseurs et aux particuliers détenteurs d’oiseaux l’importance de maintenir une extrême vigilance, à respecter strictement les mesures de protection contre l’influenza aviaire et à déclarer sans délai toute suspicion aux autorités sanitaires en département. Il est ainsi impératif de respecter la mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours

Pour rappel, la consommation de viande, foie gras et œufs – et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volailles – ne présente aucun risque pour l’Homme.

Lire l’article original