10 décembre 2022

“Faut pas lâcher !” demande le maire.

BROCAS-LES-FORGES

JLBS2-Brocas.jpg

Le maire Jean-Luc Blanc-Simon à l’entrée du labyrinthe, nouvelle installation ludique installée sur les berges de l’étang des Forges (photo mairie de Brocas)

Pour la deuxième année consécutive, il n’y aura pas de cérémonie de vœux de la municipalité. Mais le maire Jean-Luc Blanc-Simon est formel : “Faut pas lâcher” pour autant, message adressé tant aux élus qu’aux associations.

Malgré un contexte compliqué, 2021 aura vu aboutir plusieurs projets comme les logements de la Poste, le site internet ou le labyrinthe de l’étang, la mise à jour du plan communal de sauvegarde et le bouclage de l’étude de positionnement du site des forges et du plan de référence. Même si la réflexion sur l’étang des Forges a avancé moins vite qu’espéré, le maire dit y voir enfin plus clair grâce à l’identification de personnes-ressources (notamment au niveau Etat et Département) qui ont facilité le montage de dossiers compliqués par le cumul des réglementations (patrimoine, environnement…).

Il retiendra néanmoins les bons moments de 2021 comme le spectacle “L’effet papillon”, la course landaise des fêtes, le Tour de France ou le marché de producteurs de pays.

Ténacité et patience

Comme il est toujours difficile de planifier, tant les aléas persistent, Jean-Luc Blanc-Simon ne fera pas de promesses pour 2022 mais se contentera de parler des certitudes. Comme le lancement de la prochaine tranche de rénovation de l’église, d’autant que la souscription, tout comme celle des Forges, a bien fonctionné.

Là où on peut avancer, on avance“, quitte à prendre le chantier à l’envers en commençant par aménager les abords avant des sauver l’étang alors que l’inverse semblait plus logique. C’est ainsi que sera installée avant l’été la passerelle sur l’Estrigon qui, avec ses 56 mètres de long, permettra de boucler le tour du plan d’eau et de rejoindre l’écobalade tout en desservant la 2e œuvre de la Forêt d’Art Contemporain bientôt implantée sur la presqu’île.

La grange à charbon, mise à mal l’an dernier, sera aussi remontée, prélude à la sauvegarde de l’atelier de finition des forges.

Pour finir, le maire s’interrogeait sur la relance de la vie associative, espérant retrouver au plus tôt les nombreuses animations et festivités qui font la renommée de la commune.

Lire l’article original