5 décembre 2022

Armagnac en fête va animer la place Royale

LABASTIDE D’ARMAGNAC

AEF2-Labastide.jpg

On pourra aussi nourrir ses connaissances en la matière auprès des libraires (photos Jean-Marie Tinarrage)

Samedi 29 et dimanche 30 octobre, on ne résistera pas à l’appel des saveurs, offertes en nombre sur la place Royale, cœur du 23e Armagnac en fête (accès gratuit).

AEF-Labastide.jpgMais avant de démarrer sa visite, il est recommandé de se procurer le verre dégustation (8 €, valable sur les 2 jours), indispensable visa pour la découverte de quelques-uns des 22 chais de cet exceptionnel marché aux armagnacs. Les producteurs seront à vos côtés pour vous guider dans ce délicat exercice sensoriel.

Prendre son temps

Mais rien ne presse et tout sera fait pour agrémenter ces 2 journées. Côté bouche, on pourra reprendre des forces le midi à petit prix (12 €, amener ses couverts) avec poulet grillé mariné à l’armagnac samedi et sanglier à la broche dimanche, les deux préparés par les bénévoles de l’ACCA.

labastide d'armagnacPour varier les plaisirs, les Sites Remarquables du Goût proposeront de goûteuses rencontres (huîtres, sardine, ail rose, Saint-Nectaire, champagne, vin fin…) . Ils seront 8 avec un petit nouveau : la châtaigne du Cantal. Les producteurs italiens Cittaslow auront aussi fait le voyage avec leur fromage, leur vin, leur jambon… et leur bonne humeur.

Pour les produits du terroir, il suffira de passer sous la halle de la mairie pour déboucher sur toute une rue de gourmandises locales ou régionales avec ses nombreux étals dont celui des haricots Tarbais qui fait son grand retour.

Pour la pause digestive, l’offre est elle aussi conséquente avec le stand de la librairie Lacoste, celui du forgeron (autre art de la flamme) ou la visite des ateliers de 2 artistes locales : Christine Garnier et ses luminaires très originaux et l’atelier de Mélanie, tapissière décoratrice.

Et les enfants ? Les organisateurs ont tout prévu avec des ateliers gratuits, comme le maquillage, ou à tout petit prix (1 à 3 €) avec réalisation de petits objets en cuir à ramener à la maison. À voir aussi, l’alambic, par qui tout a commencé, le brûlot pour finir la journée, les intronisations du samedi suivies par le concert de David Olaïzola ou, dimanche, le départ de la flamme de la distillation pour finir la fête.

Lire l’article original