2 octobre 2022

110 personnes visitent Luzanet, Sallepissan et Vieux Jaulin

MONTREAL DU GERS Au site de Sallepissan, vendredi après-midi, Jean et Marisela  Ladevèze ont tout d’abord  accueilli l’historien et conférencier  Pierre Hidalgo,  Jean  Tichané qui est la   mémoire vivante de Montréal du Gers, Henri de Seissan de Marignan  délégué départemental 32 des Vieilles maisons Françaises (VMF) ainsi que les 110 personnes qui sont membres VMF […] Lire l’article original

MONTREAL DU GERS

DSC_0069

Au site de Sallepissan, vendredi après-midi, Jean et Marisela  Ladevèze ont tout d’abord  accueilli l’historien et conférencier  Pierre Hidalgo,  Jean  Tichané qui est la   mémoire vivante de Montréal du Gers, Henri de Seissan de Marignan  délégué départemental 32 des Vieilles maisons Françaises (VMF) ainsi que les 110 personnes qui sont membres VMF 32.  Ces derniers arrivaient d’une visite à Notre Dame  de Luzanet.

Jean Ladevèze a présenté rapidement la succession des propriétaires de ce lieu historique, ainsi que les travaux de restauration réalisés sur le bâtiment, puis il a donné la parole à Jean Tichané.

Ce dernier a apporté les précisions suivantes :

« Sallepissan est un exemple rarissime de salle forte gasconne (poste avancé de défense militaire autour de Montréal. Elle est de forme rectangulaire et date d’environ 1400 à 1500.

Le bâtiment qui compte trois étages est entièrement bâti en pierres, on accédait à l’étage par une échelle que l’on retirait

 Les « hours » d’origine sont la particularité de cette salle. Cet encorbellement à l’étage supérieur permettait, en cas d’attaque, de lancer en surplomb des murs des objets divers, notamment des pierres ou des liquides. L’encorbellement est sur corbeaux en pierre et en bois. L’espace entre le plancher et la toiture est en torchi. »

Jean Tichané a rappelé que Montréal était une bastide fondée en 1255, par Alphonse de Poitiers, et que cette bastide possédait un système défensif constitué par un périmètre de 3 ou 4 km autour de la ville. Les salles avaient à l’origine 3 ou 4 soldats entretenus par les Consuls de Montréal. Il y avait 8 salles fortes et quatre châteaux.

La Sallepissan dépendait de la paroisse de Genens dans les pouillés de 1733 et y habitait Alexandre de Thouzin, Sieur de Salle Puissant comme on l’écrivait alors.

À la révolution, le U disparaît et le site devient Sallepissan.

À partir des années 1500, les salles se sont ouvertes à la lumière et ont été aménagées avec des ouvertures au rez-de-chaussée (salle de garde), et à l’étage, les fenêtres à meneaux (salle noble). Elles deviennent la propriété de gens nobles de Montréal.  

Cette salle forte a certainement souffert du passage de Montgomery vers 1569, comme la bastide de Montréal.

Henri de Seissan de Marignan a invité les membres VMF 32, par petits groupes à visiter l’édifice, puis avant de remercier le maître des lieux Jean Ladevèze, il a donné la parole à Pierre Hidalgo. Ce dernier a retracé brièvement une page d’histoire   avec l’assassinat de Louis I d’Orléans, la Maison d’Armagnac (1410 à 1435)…..  Les intervenants ont été applaudis et vivement remerciés pour leur présentation très instructive, puis le long cortège de 40 voitures a quitté Sallepissan pour se rendre au Vieux Jaulin, autre site à visiter.

DSC_0037 DSC_0052 DSC_0064 DSC_0074

Lire l’article original