15 avril 2021

Vidéo. «Je vais enfin revoir mes petits-enfants» : les Ehpad retrouvent un peu de liberté, exemple dans les Landes

C’était, ce 21 mars, le premier dimanche dans leur famille depuis un an. Mme Alsuguren, 75 ans, déjeunait chez un de ses enfants. « Je vais enfin revoir mes petits-enfants », dit-elle… Lire l’article original

C’était, ce 21 mars, le premier dimanche dans leur famille depuis un an. Mme Alsuguren, 75 ans, déjeunait chez un de ses enfants. « Je vais enfin revoir mes petits-enfants », dit-elle en essuyant ses larmes. Me Navarro, 93 ans, allait retrouver sa fille à Magescq et profiter de la « nature » et de la « grande maison ». « La pensée de ne plus voir mes enfants me rendrait folle. » Mme Garcia, 70 ans, s’apprêtait à effectuer une sortie avec sa sœur. « Elle est venue en visite ici, mais ce n’est pas pareil. »

Suite aux mesures d’allègement des mesures pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, annoncées par le gouvernement, une brise de liberté soufflait, vendredi 19 mars, à l’approche du week-end, à l’Ehpad La Chênaie de Saint-Vincent-de-Tyrosse. « Dans l’assouplissement du protocole, il y a deux éléments », expose la directrice, Delphine Pétrau : d’une part les visites en chambre, et d’autre part, les sorties de l’établissement. « Sur toute la gestion de crise, nous avons travaillé…

Lire l’article original