11 avril 2021

Vidéo. 200e match d’Olivier August avec l’US Dax : “Déjà, capillairement, ça change !”

Plus ancien joueur de l’US Dax, Olivier August (35 ans), formé au club, dispute sa 14e saison chez les seniors de la cité thermale. Après ses débuts en octobre 2006 par un derby gagné à Mont-d… Lire l’article original

Le troisième ligne emblématique des rouge et blanc revient en images sur ses quinze ans de carrière, avant de disputer son 200e match avec l’USD, ce dimanche 28 mars, à 13 h 20, face à Nice, lors de la 21e journée de Nationale.

Plus ancien joueur de l’US Dax, Olivier August (35 ans), formé au club, dispute sa 14e saison chez les seniors de la cité thermale. Après ses débuts en octobre 2006 par un derby gagné à Mont-de-Marsan (21-24), le troisième ligne va disputer son 200e match avec les rouge et blanc.

Retrouvez tous les articles sur l’US Dax en cliquant ici

Avant d’atteindre cette barre symbolique ce dimanche 28 mars à 13 h 20 au stade Maurice-Boyau, face au leader de la Nationale, Nice, Olivier August revient pour “Sud Ouest” sur sa carrière, où il a tout connu (montée, descentes, Top 14, Pro D2, Fédérale 1).

Sur le meme sujet

“Les premiers pas dans une carrière professionnelle, forcément, ça te marque”

Il commente des images qui ont jalonné et marqué son aventure avec son club de cœur depuis près de quinze ans. Dans cette première vidéo il évoque notamment ses débuts en 2006. “A première vue déjà, capillairement, ça change !, se marre celui qui a inscrit 11 essais avec les rouge et blanc. Les premiers pas dans une carrière professionnelle, forcément, ça te marque.”

Titre
Olivier August a tout connu avec Dax, des joies comme des peines.

Crédit photo : Archives Philippe Salvat

Il parle aussi des nombreux derbies landais qu’il a disputés. “Ce sont des matches à part qu’on attend tous, joueurs comme supporteurs, surtout pour un pur produit dacquois comme moi.”

L’entretien complet et d’autres vidéos seront à retrouver dans l’édition papier et numérique de Sud Ouest Landes, samedi 27 mars.

Lire l’article original