24 juin 2021

Variant indien du coronavirus : des clusters mais “pas d’extension de l’épidémie”, selon Olivier Véran

Invité de BFMTV ce dimanche, le ministre de la Santé Olivier Véran a confirmé que la situation sanitaire “continue de s’améliorer en France”. Le variant indien du Covid-19 n’entraîne pas d’extension de l’épidémie mais des clusters apparaissent, notamment dans les Landes. Lire l’article original

Olivier Véran se veut rassurant ce dimanche sur la situation sanitaire en France. Invité de BFMTV à la mi-journée, le ministre de la Santé a assuré que “la situation épidémique continue de s’améliorer fortement dans l’ensemble du pays“. “On a un taux d’incidence en-dessous de 100, on atteint les 2.500 patients Covid en réanimation et tous les indicateurs sont à l’échelle macro du pays au vert“, a détaillé Olivier Véran.

Un variant “traqué” par les autorités

Mais la “traque” du variant indien, 40% plus transmissible selon les autorités britanniques, continue. “Je constate que semaine après semaine, nous n’enregistrons pas de diffusion communautaire de ce variant, ça veut dire qu’il n’y a pas d’extension de l’épidémie”, a souligne le ministre. En revanche, des clusters apparaissent, notamment dans les Landesavec des transmissions intrafamiliales“. 

Les équipes sur place font un travail d’enquête, vont chercher les personnes contaminées, vont évidemment identifier les cas contacts mais également vont chercher les personnes qui ont pu contaminer les personnes qui sont elles-mêmes positives“, a expliqué Olivier Véran.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le masque obligatoire en extérieur au moins jusqu’à fin juin

Le ministre de la Santé a également réagi au rapport de l’inspection du travail du Rhône qui pointait “un renouvellement d’air insuffisant” dans les trains. “L’effort est fait. (…) Les conditions sanitaires sont vraiment respectées. Est-ce que le train est un cluster ambulant ? La réponse est non, si c’était le cas, on l’aurait vu“, a assuré Olivier Véran. 

Il faut avoir conscience qu’on n’est jamais complètement à l’abri (…) par contre, ne pas créer de la phobie là où il faut juste de la vigilance. – Olivier Véran

Concernant le port du masque en extérieur, “ce qui est sûr c’est que, jusqu’à la fin du mois de juin, on ne se pose pas la question de relâcher au niveau national“. Mais le ministre a également expliqué qu'”on ne demandera pas aux Français de porter le masque à l’extérieur un jour de plus que ce qui sera nécessaire“. Il a d’ailleurs assuré que, pour l’été, “les Français auront les réponses à leurs questions“. Mi-mai, plusieurs préfectures avaient annoncé la fin du port du masque en extérieur, avant de rétropédaler.

On ne demandera pas aux Français de porter le masque à l’extérieur un jour de plus que ce qui sera nécessaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

“Nous serons sûrs d’avoir battu définitivement le virus que lorsque nous aurons atteint novembre ou décembre prochain, lorsque les conditions climatiques de circulation du virus seront telles que nous serions exposés à une vague… Si la vague n’arrive pas, nous pourrons dire ‘le Covid, c’est du passé'”, a souligné Olivier Véran.

Lire l’article original