24 juin 2021

Variant delta dans les Landes : « une suspicion » sur une cinquantaine de cas d’après l’ARS

Le département des Landes fait face à une poussée de l’épidémie de coronavirus depuis plusieurs semaines. En cause, la présence du variant delta, anciennement baptisé « indien ». L’ARS et la préfectur… Lire l’article original

Aucun des malades ne présente de formes graves. Mais la présence de ce variant, plus transmissible, inquiète les autorités sanitaires régionales

Le département des Landes fait face à une poussée de l’épidémie de coronavirus depuis plusieurs semaines. En cause, la présence du variant delta, anciennement baptisé « indien ». L’ARS et la préfecture des Landes tiennent d’ailleurs un point presse sur le sujet ce lundi 7 juin dès 16 heures.

Des contaminés « essentiellement jeunes »

Deux cas ont déjà été identifiés la semaine passée dans une famille résidant dans le Grand Dax. D’après Benoît Elleboode, le directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine interrogé par FranceInfo, « on a une suspicion de variant delta sur une cinquantaine de patients ». Vendredi, 31 tests avaient été criblés. Ils sont désormais dans l’attente d’un séquençage pour confirmer ou non la présence de ce variant. « En tout état de cause, il y a une forte probabilité pour que ça soit le variant delta », juge le médecin en santé publique.

Ce dernier précise que les personnes infectées sont « essentiellement jeunes », pas encore vaccinées, et qu’elles ne présentent pas de formes graves de la maladie.

Sur le meme sujet

Un plan d’action à l’étude

Quoi qu’il en soit, la situation est prise très au sérieux par les autorités sanitaires. Ce dimanche, le ministre de la Santé britannique a en effet affirmé que le variant delta était 40 % plus transmissible. En concertation avec la préfète, un plan d’action spécifique devrait être rapidement présenté afin de contenir l’épidémie. En attendant, l’ARS procède à du « rétro-tracing, pour essayer d’identifier le plus en amont possible les patients zéros et du tracing pour identifier toutes les personnes qui auraient pu être contaminées de manière à pouvoir les isoler », explique Benoît Elleboode.

Dans les Landes, le taux d’incidence s’élève à 91 au 6 juin, en hausse depuis trois semaines, et bien au-dessus de la moyenne régionale. Ce week-end, policiers et gendarmes ont même effectué des opérations de contrôle du respect des consignes de sécurité sanitaire.

Sur le meme sujet
Sur le meme sujet

Lire l’article original