20 avril 2021

Vaccination : Accélération de la campagne de vaccination

GERS Communiqué de la Préfecture, de l’ARS et Département du Gers Depuis le lancement de la campagne de vaccination dans le Gers, le 7 janvier dernier, la stratégie départementale a veillé à la bonne adéquation entre les moyens humains et logistiques, les approvisionnements en vaccins et les besoins des populations. À ce jour, plus de […] Lire l’article original

GERS

Communiqué de la Préfecture, de l’ARS et Département du Gers

Depuis le lancement de la campagne de vaccination dans le Gers, le 7 janvier dernier, la stratégie départementale a veillé à la bonne adéquation entre les moyens humains et logistiques, les approvisionnements en vaccins et les besoins des populations.

À ce jour, plus de 22000 gersoises et gersois ont reçu au moins une dose de vaccin (11,5% de la population).

Progressivement, les populations éligibles à la vaccination sont plus nombreuses : dès le samedi 27 mars, les personnes de plus de 70 ans se verront proposer un vaccin, après avis de leur médecin traitant ou d’un médecin en centre de vaccination.

La stratégie départementale s’inscrit pleinement dans les objectifs gouvernementaux d’augmentation de la vaccination d’ici à la mi-mai (20 millions de Français). Dans le Gers, la montée en charge organisée en concertation avec les professionnels de santé et les collectivités locales, permettra d’avoir totalement vacciné (2 injections) plus de 35 000 personnes à la mi-mai.

Cette accélération sera rendue possible grâce à l’augmentation significative des approvisionnements en doses de vaccins prévue en avril et en mai. Dans le Gers, près de 8 000 doses de vaccins Comirnaty Pfizer BioNtech seront désormais livrées chaque semaine.

De même, la mobilisation déjà importante des médecins et des infirmiers va s’élargir à d’autres professionnels de santé : pharmaciens, sages-femmes et sapeurs-pompiers, tous étant appelés à venir renforcer les équipes des centres de vaccination.

Les 5 centres principaux (Mirande, Fleurance, Nogaro, Condom et Samatan) et les 6 centres en renfort (Masseube, Lectoure, Riscle, Eauze, L’Isle Jourdain et Vic-Fezensac) assumeront chacun et chaque semaine entre 300 à 450 nouveaux rendez-vous.

A Auch, le vaccinodrome du Mouzon ouvrira ses portes le 1er avril puis 2 à 3 jours par semaine pour réaliser plus de 1200 injections hebdomadaires.

La plateforme départementale d’appels 0800 72 32 32 est désormais ouverte de 9h00 à 17h30 pour 10 150 nouveaux rendez-vous sur la première quinzaine du mois d’avril.

Les personnes de plus de 70 ans demeurent prioritaires pour un rendez-vous via la plateforme d’appels. Les personnes de 50 à 69 ans présentant des comorbidités peuvent contacter leur médecin traitant qui pourra solliciter un rendez-vous auprès d’un des médecins référents des centres de vaccination.

Lire l’article original