16 septembre 2021

Une Landaise médaillée de bronze au championnat du monde de la confiture

La Landaise Isabelle Amistadi est arrivée troisième au championnat du monde 2021 des confituriers. Le concours s’est déroulé lors du week-end des 21-22 août dans le Lot-et-Garonne, à Beaupuy. Sa quatrième participation a été la bonne. Lire l’article original

Les 21 et 22 août dernier, dans le Lot-et-Garonne se tenait la 13ème édition du championnat du monde de la confiture. La Landaise Isabelle Amistadi y participait pour la quatrième fois. Cette année a été la bonne. Isabelle a terminé troisième parmi une cinquantaine de participants. 

“Cette fois-ci, honnêtement j’y allais tranquille” reconnait Isabelle. “Parce que l’année dernière, j’avais été déclassée et j’avais été très déçue. C’était rageant car c’est du travail qui s’évapore en une seconde.” Pas de rage pour l’édition 2021. Isabelle Amistadi reçoit le premier prix en confiture traditionnelle pour sa confiture Prune caprane (trouvée à Saint-Sever)/ Pêche roussanne de Monein. Elle obtient la médaille de bronze au championnat du monde pour sa confiture Pêche/Abricot/ Vinaigre balsamique de mûre. Notre Landaise termine derrière un Californien et un Réunionnais.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Isabelle Amistadi est une passionnée de confitures. Elle a décidé il y a quelques années de se lancer dans la conception de ses confitures en créant son entreprise basée à Saint-Cricq-en-Chalosse : “Oh Palais d’Isa”. Il y a quatre ans, cette ancienne banquière plaque tout pour devenir confiturière. “Je suis autodidacte dans mes confitures. Je n’ai pas pris de cours. Je travaille à l’instinct.” Elle devient alors la seule et unique maître confiturière dans les Landes

Mes confitures, c’est du fruit, du sucre, du citron et beaucoup d’amour. – Isabelle

Ces récompenses sont donc “une reconnaissance de mon travail. Cela veut dire que je suis dans le bon chemin et qu’il faut que je continue même si il y a eu des périodes dures ou de doutes.” Isabelle s’épanouit dans sa nouvelle profession de confiturière. Et de s’enthousiasmer “je vais être reconnue comme LA confiturière des Landes, la confiturière de France (métropolitaine) même!” Son prochain objectif maintenant est de pouvoir se verser un salaire.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lire l’article original