23 juin 2021

Un nouveau radar à Aureilhan : la stratégie du radar leurre

Initialement, il n’y avait pas d’équipement de contrôle de vitesse sur cette zone : un nouveau radar est en cours d’installation à l’entrée de la commune d’Aureilhan sur la route vers Lacs. Un nouveau radar qui ne verbalisera peut-être pas toujours, on vous explique. Lire l’article original

L’installation des radars tourelles a été annoncée lors du comité interministériel de la sécurité routière du 2 octobre 2015. Installés à partir de 2018, ces radars fichés sur poteaux sont supposés plus difficilement accessibles et donc moins sujet au vandalisme. Mais surtout, il s’agit d’une nouvelle génération de radar, aux capacités bien plus étendues que leur prédécesseurs et déployés selon une stratégie particulière.

Verbaliser plus d’infractions routières

Initialement, un radar tourelle est installé en remplacement d’un équipement détruit. Il réalise donc les mêmes contrôles que l’équipement remplacé avec parfois quelques améliorations : notamment sur une zone où un radar était dévolu à chaque sens de circulation, un seul radar tourelle suffira pour contrôler les deux. Pour l’heure les radars tourelles ne sont homologués que pour contrôler les excès de vitesse et les franchissements de feu rouge, mais le ministère de l’Intérieur se penche sur le reste de leurs capacités. En effet, les radars tourelles peuvent contrôler d’autres infractions notamment le respect des distances de sécurité, le franchissement de ligne continue ou encore l’utilisation du téléphone en conduite.  

La stratégie du radar leurre

Mais ça n’est pas encore chose faite. Surtout que ça n’est pas parce que vous croisez un radar tourelle que vous risquez forcément la verbalisation. 

En effet, leur installation suit la stratégie du leurre. L’idée est que sur sept cabines de radars tourelles seulement deux puissent réellement flasher les conducteurs. Et ces deux cabines sont régulièrement échangées. De cette manière, les usagers n’ont aucun moyen de savoir quel radar flashe vraiment et par crainte de l’amende, ils adaptent leur conduite sur l’ensemble de la zone et non plus seulement aux abords du radar. 

Lire l’article original