24 juin 2021

Troisième étape du déconfinement : les restaurateurs montois préparent le nouveau protocole sanitaire

A Mont-de-Marsan, les restaurateurs se préparent à rester ouverts jusqu’à 23 heures et mettent en place le protocole sanitaire, pour la prochaine étape du déconfinement ce mercredi. Lire l’article original

Le déconfinement, étape 3. A partir de ce 9 juin, le protocole sanitaire s’allège encore un petit peu : le couvre-feu passe à 23 heures, les restaurants et les bars pourront désormais accueillir des clients en salle à moitié jauge, et à 100% en terrasse. La fermeture à 21 heures était “un peu compliquée, se réjouit Alexandre Mulot, gérant de deux restaurants à Mont-de-Marsan, le Babao et le World Food Café. Car tout le monde arrive en même temps, veut manger à 19h, 19h30, et être parti à 21h. Pour servir tout le monde dans les temps ça n’est pas facile. Donc la fermeture à 23 heures sera beaucoup plus simple pour fluidifier le service”.

“Quand on doit faire partir les clients alors qu’il fait encore jour, c’est un peu compliqué. On sera moins obligés de presser les gens”, enchérit Mélodie Cotel, responsable de salle à la Trattoria Peppe à Mont-de-Marsan. 

L’une des conditions du protocole sanitaire à mettre en place : le fameux cahier de rappel, qui sera désormais électronique. “Il y a notre QR code qui est affiché à l’entrée, on doit le faire scanner aux clients, ils doivent rentrer leur nom, prénom, numéro de téléphone et adresse mail, et si jamais quelqu’un n’a pas de smartphone, on le fait avec le nôtre pour être sûrs que tout le monde soit bien inscrit”, explique Mélodie Cotel. Ces coordonnées permettront de recontacter les clients en cas de cas de Covid-19 dans l’établissement. 

Port du masque “un peu compliqué”

Il faudra aussi garder le masque sur le nez, la plupart du temps, “lors de l’arrivée, du départ, et de tous les déplacements comme pour commander, détaille Alexandre Mulot. Quand vous êtes à tables avec les convives, vous pouvez le retirer. Si le service se fait à table, il faut remettre le masque au moment de la prise de commande, quand le serveur amène le plat, au moment des encaissements, bref dès qu’il y a un contact en dehors des convives.” 

Heureusement, le masque “est devenu une habitude pour tout le monde” et est “bien accepté” désormais, affirme Mélodie Cotel. “L’année dernière, c’était la catastrophe, on disait aux clients de bien de porter le masque mais au bout de quelques mojitos, il n’existait plus, on était sans arrêt en train de se battre. Maintenant on n’a plus ce problème-là. Quand on doit faire la police, ça ne nous fait pas plaisir”, assure Alexandre Mulot.   

Un nouveau protocole tout de même “un petit peu compliqué” selon lui. A cause de ce protocole, le gérant préfère n’ouvrir qu’un seul de ses deux établissements, celui en extérieur. “On n’a pas trop d’intérêt à rouvrir l’intérieur car pour l’instant on n’a pas le droit de rester debout, de servir au comptoir, de danser, etc. Le protocole est trop contraignant. Tant que le protocole ne changera pas, on restera comme ça”.

Lire l’article original