13 avril 2021

Tartas (40) : le pont a tenu le choc face aux dernières crues

La crue historique de la Midouze a singulièrement raviné les berges et il suffit de jeter un œil à partir du pont des Jumeaux-Navarre pour s’en rendre compte, voire nourrir certaines inquiétu… Lire l’article original

La dernière crue de la Midouze a particulièrement abîmé l’ouvrage sans le mettre en péril.

La crue historique de la Midouze a singulièrement raviné les berges et il suffit de jeter un œil à partir du pont des Jumeaux-Navarre pour s’en rendre compte, voire nourrir certaines inquiétudes.

« La berge a en effet été abîmée par les récentes crues, notamment les longrines au pied de la pile du pont, vulgairement appelées “trottoirs”, et des travaux devront y être réalisés, mais ils ne sont en rien structurels de l’ouvrage », précise-t-on du côté du Conseil départemental.

Pas de fermeture

Concernant le pont en lui-même, « en l’état actuel de la décrue il n’est pas possible de voir le pied de la pile et tout diagnostic est donc prématuré ». Une fois les 60 centimètres d’eau restants retirés, les services du Département pourront procéder à une analyse de la situation.

Toutefois, les premières constatations ne sont pas préoccupantes. Aucun désordre qui pourrait être corrélé à un problème au niveau de la pile, n’a été observé. Aujourd’hui, la fermeture du pont n’est pas envisagée.

Lire l’article original