12 mai 2021

Stade Montois. Quand le staff tente tout pour « casser la routine »

Petite question pour entraîneurs en herbe : comment faire pour maintenir vos joueurs sous pression, quand ils ont la fâcheuse tendance à se relâcher au premier succès venu ? Après… Lire l’article original

Changement de banc de touche, départ en bus… pour un match à domicile, les entraîneurs stadistes ont tout fait pour maintenir leurs joueurs sous pression contre Biarritz

Petite question pour entraîneurs en herbe : comment faire pour maintenir vos joueurs sous pression, quand ils ont la fâcheuse tendance à se relâcher au premier succès venu ?

Après trois matchs sans victoire à Boniface, et pour que le gros coup réussi à Rouen ne reste pas sans lendemain, le staff montois a choisi de casser les codes vendredi contre Biarritz. C’est ainsi que les Montois ont changé de camp pour leur échauffement, et leurs entraîneurs de banc de touche, investissant celui qui est d’ordinaire réservé aux visiteurs.

Sur le meme sujet

« C’est Pat’ (Milhet, le manager, NDLR) qui a dit ‘‘on va les mettre sous pression jusqu’au bout’‘, donc on va changer toutes les habitudes, pour casser la routine. On est aussi partis en bus pour l’avant match », explique Julien Tastet, qui rappelle que le Stade Montois est dans une série ahurissante de 15 matchs d’affilée depuis la coupure de Noël.

Comme à l’extérieur

Tout ceci n’est peut-être pas si anecdotique que ça en a l’air. « On trouve qu’à l’extérieur on a une implication incroyable, qu’on est focus sur le match, on sent les mecs dans leur bulle. On s’est dit qu’on allait reproduire ça à domicile. Ça a marché cette fois, peut-être que ça ne marchera pas la prochaine fois, mais on le refera peut-être ! »

Tout faire pour se sentir à l’extérieur plutôt que chez soi, voilà un concept original, mais qui a donc fonctionné vendredi contre Biarritz (20-17).

Lire l’article original