20 avril 2021

Rugby : « J’espère qu’on a le niveau pour rester là » : le capitaine du Stade Montois attend une réaction

Christophe Loustalot, capitaine du Stade Montois, dit sa frustration après la défaite à la maison concédée vendredi face à Grenoble (10-38). Et compte sur une réaction face à Valence, la semai… Lire l’article original

Les jaune et noir se sont lourdement inclinés sur leur pelouse, vendredi soir, face à Grenoble (10-38)

Christophe Loustalot, capitaine du Stade Montois, dit sa frustration après la défaite à la maison concédée vendredi face à Grenoble (10-38). Et compte sur une réaction face à Valence, la semaine prochaine. Un choc crucial dans la lutte pour le maintien en Pro D2.

C’est une lourde défaite qui doit faire mal ?

Oui, elle est dure, on avait compris qu’il y a deux championnats, le nôtre et le leur, qu’il y avait une classe d’écart… Et on fait énormément d’erreurs, on a un gros manque de concentration, on perd des ballons au sol, on ne peut jamais enchaîner le jeu, c’est hyper frustrant un match comme ça. Il faut vite basculer, il y a trois matchs (Valence/Romans, Provence Rugby puis Angoulême, NDLR) qui nous attendent et nous diront si on peut rester à ce niveau. On va jouer nos concurrents directs, j’espère qu’on va savoir relever le niveau, parce que là on passe vraiment à côté.

On a l’impression que vous n’arrivez pas à vous sublimer ?

C’est ça, c’était notre force il y a quelques années et aujourd’hui, non… Tous, un par un, on fait des conneries qui font qu’il n’y a plus match. On subit constamment, je pense que c’est le niveau de notre équipe qui est en-dessous du leur. C’est dur à dire, on est dans la même division mais il n’y a pas match, c’est hyper frustrant quand on est joueur… Ne pas pouvoir rivaliser avec le top 6 de toute la saison, c’est affreux.

Sur le meme sujet

Il ne faudra pas vous rater face à vos concurrents directs…

Les matchs de la peur, on les a gagnés jusqu’ici, on va se mettre dans le même mode pour relever le défi de la semaine prochaine. Mais Valence, ce n’est pas l’équipe qu’on a battue à l’aller, ils ne vont pas jouer à 14, ils vont jouer leur survie. Notre division, elle se joue la semaine prochaine (sic), j’espère qu’on a le niveau pour rester là.

Lire l’article original