30 juillet 2021

Régionales en Nouvelle-Aquitaine : cinq candidats qualifiés pour le second tour et une abstention record

Cinq candidats aux élections régionales en Nouvelle-Aquitaine sont en position de se maintenir au second tour ce dimanche soir. Le premier tour est également marqué par une abstention record qui représente plus de 60% des inscrits. Lire l’article original

Que faut-il retenir de ce premier tour des élections régionales en Nouvelle-Aquitaine ? Comme dans toutes les régions de France, ce premier tour a été marqué par une abstention historique et, par ailleurs, les résultats du premier tour donnent la possibilité à cinq candidats de la région de se maintenir au second tour. Le président sortant socialiste, Alain Rousset, bénéficie d’une confortable avance. 

Une abstention qui interpelle

Plus de six électeurs sur dix sont restés chez eux ce dimanche 20 juin pour le 1er tour des élections régionales en Nouvelle-Aquitaine. C’est le principal enseignement de ce premier tour. Une abstention record pour des élections (départementales et régionales) qui ont toujours eu du mal à rassembler mais sans jamais atteindre ce niveau. En 2015, en Nouvelle-Aquitaine, la moitié des électeurs étaient allés voter. D’après une enquête réalisée par l’institut Ipsos / Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et La Chaîne Parlementaire, les abstentionnistes se trouvent en majorité chez les jeunes de 18 à 34 ans (mais ce n’est qu’au-delà de 70 ans que l’abstention devient minoritaire) et chez les employés et les ouvriers (mais 69% des cadres et des professions intermédiaires). 

Quelles alliances pour le second tour ?

Au bout du compte ce dimanche, on trouve cinq têtes de listes en position de se maintenir pour le second tour. Alain Rousset, le président socialiste sortant qui brigue son cinquième mandat, récolte 28,78%. La candidate du Rassemblement national, Edwige Diaz, le suit à dix points de retard derrière. Suivent trois candidats qui tiennent entre 12% et 14% : la ministre landaise Modem-LREM, Geneviève Darrieussecq, l’ancien maire de Bordeaux Les Républicains, Nicolas Florian, et l’écologiste, Nicolas Thierry.

Après ce premier tour des élections régionales en Nouvelle-Aquitaine, les candidats ont jusqu’à ce mardi pour nouer des alliances. Nicolas Florian a assuré dès ce dimanche soir qu’il refusait de faire cause commune avec Geneviève Darrieussecq. Alain Rousset tentera-t-il de renouer avec Nicolas Thierry pour conforter son avance ? “On va discuter” a seulement lâché le candidat socialiste ce dimanche soir. Les listes d’Eddie Puyjalon pour le mouvement de la Ruralité et de Clémence Guetté pour La France insoumise auront, elles aussi, leur mot à dire. Même si elles ne sont pas qualifiées pour le second tour, elles peuvent négocier des alliances. 

Lire l’article original