30 juillet 2021

Rassemblement contre l’extrême droite à Mont-de-Marsan

Environ 70 personnes étaient réunies ce samedi 12 juin sur la place Saint-Roch à Mont-de-Marsan suite à un appel national des organisations de gauche. Ce rassemblement veut “sensibiliser contre les idées d’extrême droite” à l’aube des élections départementales et régionales. Lire l’article original

“Pire que le bruit des bottes, celui des pantoufles”, peut-on lire sur une des pancartes affichées sur la place Saint-Roch de Mont-de-Marsan ce samedi 12 juin. Environ 70 personnes se sont rassemblées, avec comme but, celui de “sensibiliser” contre les idées d’extrême droite. Une semaine avant le scrutin des régionales et des départementales, ces militants sont inquiets. Dans un sondage Ipsos-Sopra-Steria pour France Bleu et France 3, la liste candidate du Rassemblement National aux régionales en Nouvelle-Aquitaine est donnée première à la sortie du premier tour.

Cette journée venait d’un appel national de plusieurs organisations de gauche à se rassembler partout en France. “C’est surtout un appel pour la sensibilisation sur le risque que font courir les idées d’extrême droite à la société Française”, explique Gérard Kerforn, co-président du Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) dans les Landes.

Plusieurs personnes ont pris la parole pour expliquer le but du rassemblement.
Plusieurs personnes ont pris la parole pour expliquer le but du rassemblement. © Radio FranceMatthieu Bonhoure

“Les Landes n’échappent pas à ce climat délétère”, abonde Flavien Thomas au micro. Il est haut-secrétaire de la Fédération Syndicale Unitaire (FSU) dans les Landes. Ce dernier partage le constat de ces “camarades” et s’inquiète d’une montée de l’extrême droite en France. “Les partis d’extrême droite restent composés d’extrémistes, ennemis de toujours des valeurs démocratiques”, ajoute-t-il. 

“Je suis là pour résister à cette espèce de pression des partis d’extrême droite, cela me tenait à cœur d’être présente”, explique Marie Jo, une militante présente au rassemblement.  Derrière ses lunettes rondes, cette femme veut afficher son opposition à l’extrême droite. Pour elle il faut qu’un “citoyen s’implique dans la vie citoyenne”.

Plusieurs organisations de gauche étaient présentes ce samedi 12 juin pour le rassemblement contre l'extrême droite.
Plusieurs organisations de gauche étaient présentes ce samedi 12 juin pour le rassemblement contre l’extrême droite. © Radio FranceMatthieu Bonhoure

Plus loin parmi les personnes présentes, il y a Christian accompagné de sa femme. Les deux sont venus aujourd’hui sans hésiter. “Si on laisse la porte ouverte à l’extrême droite, cela veut dire qu’on laisse la porte ouverte à tout”, regrette-t-il. Cet appel n’est qu’une première étape, les organisateurs de ce rassemblement veulent continuer à se mobiliser dans les semaines à venir. 

Lire l’article original