15 avril 2021

Quel avenir pour les petits commerces ?

GABARRET Depuis mardi 16 mars, les promeneurs ainsi que les clients qui fréquentent  les 13 commerces de Gabarret, ont le regard attiré par une affiche apposée sur la porte d’entrée ou les vitrines de ces commerces. C’est à  l’unanimité que les commerçants ont approuvé  cette campagne de sensibilisation destinée à la population du territoire et […] Lire l’article original

GABARRET

IMG_5271

Depuis mardi 16 mars, les promeneurs ainsi que les clients qui fréquentent  les 13 commerces de Gabarret, ont le regard attiré par une affiche apposée sur la porte d’entrée ou les vitrines de ces commerces.

C’est à  l’unanimité que les commerçants ont approuvé  cette campagne de sensibilisation destinée à la population du territoire et proposée par  Cédric Costes de la Boutique les créateurs éphémères.

Mercredi après-midi, Cédric Costes a donné les motivations et explications sur cette campagne de sensibilisation et cette affiche qui interpelle les personnes :

« Pour nous, il est important de faire  comprendre aux personnes de notre territoire  qu’il faut penser à sauver les commerces locaux. L’affiche avec en grosse écriture « C’est con, il était bien ce commerce » au premier coup d’œil, intrigue les personnes qui  pensent que ce commerce peut fermer prochainement.  Par la suite, nous questionnons le lecteur avec  ces quelques lignes « Et si la mort des petits commerces traditionnels était annoncée ? Et si la consommation des produits manufacturés, rangés dans des boîtes en carton était devenue la norme ? À Gabarret  et aux alentours, les petits commerçants se battent pour faire vivre leur commerce. Vous avez un besoin vital d’une consommation plus humaine. Et si vous changiez vos habitudes ? Notre texte est signé #petitscommercantsdegabarret&alentours. Si les gens désertent les petits commerces, il n’y aura plus de commerces de proximité dans nos villages. »

 Les commerces qui font partie de cette campagne de sensibilisation sont : les deux boulangeries, les deux boucheries, les deux salons de coiffure, le restaurant Le Relais et celui des Tilleuls,  l’Amerlock, la Maison de la presse, Nature des sens,  l’épicerie Vival et la Boutique  les Créateurs éphémères.

Lire l’article original