24 septembre 2021

Procès anti-corrida : attaqués par la SPA, la ville de Dax et le torero Juan Leal finalement relaxés

Ce jeudi 9 septembre se tenait à Dax le procès opposant la SPA à la ville de Dax et au torero Juan Leal. La Société Protectrice des Animaux accusait le torero de “sévices graves ou acte de cruauté envers un animal” et la ville de “complicité”. Ils sont finalement relaxés. Lire l’article original

C’est encore une défaite pour la SPA. Ce jeudi, le tribunal de Dax a rendu son délibéré concernant le procès qui opposait la ville de Dax et le torero Juan Leal à la Société Protectrice des Animaux. Le torero était accusé par l’association de “sévices graves ou acte de cruauté envers un animal” et la ville de “complicité“. Le tribunal a finalement relaxé la ville et le torero.

Une défaite supplémentaire pour la SPA

Effectivement, comme le dit l’article 521-1 du code pénal, la loi interdit la maltraitance animale. Mais l’article fait une exception pour les courses de taureauxlorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée“.

Ce n’est pas la première fois que la SPA perd dans ce genre de procès. Pour les mêmes motifs, elle a déjà été déboutée à Bayonne, Béziers, puis Nîmes à la fin du mois de juillet. A chaque reprise, la justice a donné la même réponse.

Le président de la SPA, Jacques-Charles Fombonne, interrogé par France Bleu Gascogne début juin lors de la tenue du procès, reconnaissait alors que ces actions en justice à répétition était avant tout un moyen de faire parler de ce sujet et de le mettre sur la place publique.

Lire l’article original