27 septembre 2021

Près de Bayonne : il va faire un Ironman pour aider des enfants atteints d’un cancer

Enchaîner 1,9 km à la nage, 93 km de vélo et un semi-marathon, c’est le défi fou que s’est fixé Grégory Salles. Ce papa de 41 ans habitant à Saint-André-de-Seignanx va participer à l’Ironman 70.3 de Barcelone le 3 octobre prochain pour récolter des fonds et aider des enfants atteints de cancer. Lire l’article original

Il se prépare à enchaîner 1,9 km à la nage, 93 km de vélo et un semi-marathon le 3 octobre prochain. Grégory Salles, 41 ans et habitant de Saint-André-de-Seignanx, va participer à l’Ironman 70.3 de Barcelone. Il s’était déjà attaqué à un triathlon XXL l’an dernier. “Le premier que j’ai fait aux Sables d’Olonne, je l’ai fait en hommage à ma femme puisque je suis un papa veuf. Et voilà, j’ai voulu aller au bout de cette expérience pour et avec elle, tout simplement.”

Cette fois-ci, le sportif veut aider l’association Cody cœur de champion, du nom d’un jeune garçon mort d’un cancer en 2018. Sa petite nièce, Lia, âgée de deux ans et demi a lutté pendant deux ans contre la maladie. Elle est aujourd’hui en rémission. La fillette et sa famille ont été soutenues par l’association paloise.

C’est une association qui aide les parents et les enfants atteints de cancers pédiatriques. Ça passe par un soutien financier, par beaucoup de choses. Du bien-être aussi pour les enfants.

Grégory Salles a donc lancé une cagnotte en ligne pour renvoyer l’ascenseur et faciliter la vie d’autres familles. “Je pense à un petit petit garçon, par exemple, qui doit se faire opérer et hospitaliser pendant une durée d’un mois. Je sais que l’association va payer l’hôtel pendant un mois à sa famille parce qu’il y a quand même des soucis de logement.”

Le parcours de ces enfants et de ces familles est une grande source d’inspiration pour le triathlète de 41 ans licencié à l’Anglet France Team, lui qui jongle avec son travail et ses deux enfants pour s’entraîner.

J’ai besoin d’avoir une motivation pour faire ça et je sais que le 3 octobre, quand je serai sur la ligne de départ, je vais penser à tous ces enfants et à ma petite nièce. Je sais que tout ce petit monde m’accompagnera pendant mon épreuve.

Grégory Salles portera même sous sa combinaison une photo de Cody le 3 octobre, qui l’aidera, il en est sûr, à boucler sa course folle.

Pour suivre l’entraînement et l’Ironman de Grégory Salles :

Lire l’article original