12 avril 2021

“On ne relâche pas” : le responsable de l’ARS revient sur un an d’épidémie de Covid dans les Landes

Le 28 février 2020, le premier cas de Covid-19 était détecté dans les Landes. Didier Couteaud, directeur départemental de l’Agence régionale de santé (ARS), venait d’arriver à ce poste. Au fil… Lire l’article original

Le 28 février 2020, le premier cas de Covid-19 était détecté dans les Landes. Didier Couteaud, directeur départemental de l’Agence régionale de santé (ARS), venait d’arriver à ce poste. Au fil des mois, il a « pris des notes » personnelles, qu’il a ressorties pour ce bilan. Un an d’épidémie, de courses et de crispations.

1. Les premiers cas “marqués par la rumeur”

« C’est un vendredi. Il est 16 heures, le 28 février. On reçoit le signal d’un premier cas positif dans le département, le cinquième en Nouvelle-Aquitaine. À l’époque, la consigne est d’hospitaliser tous les cas positifs. Sur notre zone, le CHU de Bordeaux est désigné comme hôpital de référence. La personne, qui avait alors peu de symptômes – mais qui en a eu par la suite – est hospitalisée le 29 février, à Bordeaux. Très rapidement, on fait le lien de la contamination avec la base aérienne de Creil, dans l’Oise.

Le deuxième cas dans les Landes se déclare le 11 mars. Elle concerne une famille qui revient d’Asie. Ce que j’en retiens : cette famille est devenue un bouc émissaire. Le 13 mars, lorsque j’annonce à la dame que son mari va bien et qu’il va pouvoir sortir de l’hôpital le week-end, sa voix tressaute. Elle me…

Lire l’article original