12 mai 2021

Morcenx-la-Nouvelle : distribution de paniers alimentaires pour les jeunes

L’épicerie sociale Sans Façon, située à Morcenx-la-Nouvelle, assure chaque vendredi la distribution de paniers alimentaires pour les jeunes de la Communauté de communes du Pays morcenais. L’initiative est portée par la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque alimentaire. Lire l’article original

La Région Nouvelle-Aquitaine a mis en place début avril des distributions gratuites de paniers alimentaires pour les personnes de 15 à 30 ans en difficulté. La Banque alimentaire se charge de la collecte des denrées puis les paniers sont distribués par des associations. 

Actuellement, dans les Landes, quelques 200 paniers sont distribués par semaine dans les 16 points de distribution que compte le département. 

Sous le soleil, devant la petite table où se dressent les boites de conserves, Nicole transfère en vitesse des aliments d’un colis alimentaire vers son cabas. Des biscuits, des compotes, du lait, des coquillettes… “ça permet de tenir le mois”, lance-t-elle discrètement

Dans cette petite rue de Morcenx-la-Nouvelle, l’épicerie sociale Sans Façon  prépare les paniers et les distribue aux jeunes morcenais chaque vendredi entre 9h et 11h30. 

Vendredi 16 avril 2020, 18 jeunes sont venus chercher leur colis remplis de vivres. “Nous on assure uniquement la distribution des paniers aux jeunes Morcenaix. On est les derniers maillons de la chaîne et on rajoute une bouteille de lait et quelques bananes dans les paniers” précise Michel Bernard, bénévole au sein de l’épicerie Sans Façon. 

Reine fait partie de la petite vingtaine de jeunes venue chercher leur colis. Elle est aide soignante mais depuis un an elle enchaîne les galères. “On a l’habitude de travailler, de se lever et de se nourrir tout seul mais il y a des moments où on ne peut plus. Il faut alors ravaler sa fierté “, explique-t-elle. Avoir recours à l’aide alimentaire est un crève-cœur pour cette femme. Un sentiment très largement partagé par ces jeunes bénéficiaires, victimes collatérales de la crise sanitaire. Un peu plus loin, Eva, jeune maman porte sa petite fille de 4 ans et repart avec son sac remplis d’aliments. Son contrat à durée déterminé (CDD) n’a pas été renouvelé par son employeur, “faute de visibilité” lui a t-on dit. “Et dans ce contexte, c’est difficile de trouver du travail. Avec un enfant, c’est un peu compliqué en ce moment

Recourir à l’aide alimentaire, une première pour beaucoup

Le dispositif vise à soutenir les 15-30 ans les plus précaires, les “invisibles”, une population qui ne fait pas forcément appel à des dispositifs de solidarité.  

Et à Morcenx-la-Nouvelle, comme partout dans le département, la file d’attente gonfle chaque semaine. Ils étaient 17 bénéficiaires lors de la première distribution du 9 avril, 18 vendredi dernier et “30 bénéficiaires viendront vendredi 23 avril” nous confie un des bénévoles de l’association. 

Les jeunes étaient une population qu’on ne voyait pas avant” alerte le président de la Banque alimentaire des Landes, Michel Schwab. “Les étudiants comme les élèves infirmières, les élèves kinésithérapeutes, les élèves aide-soignants, toutes cette population avant n’avait pas de grands besoins puisqu’ils avaient de petits jobs d’été ou des jobs étudiants pendant l’année scolaire mais avec la crise, tous ces petits boulots qui aidaient les jeunes n’existent plus“. 

Compte tenu de la demande croissante, la Banque alimentaire des Landes prévoit de passer dans les prochaines semaines à 400 paniers distribués par semaine .  

Lire l’article original