17 septembre 2021

Mont-de-Marsan : une école à pédagogie alternative ouvrira à la rentrée

Une école « sans notation, sans classement et sans devoirs », c’est l’objectif porté par Maud Saïdani. Depuis plus de quatre ans, l’idée de créer une école à pédagogie alternative trottait dans la têt… Lire l’article original

L’association La Farandole monte Elemen’Terre, pour les enfants entre 3 et 11 ans, une classe unique à pédagogie active, au 1 554, avenue du Vignau, dès septembre 2021

Une école « sans notation, sans classement et sans devoirs », c’est l’objectif porté par Maud Saïdani. Depuis plus de quatre ans, l’idée de créer une école à pédagogie alternative trottait dans la tête de l’association La Farandole. Seulement, par manque d’élèves, sa création avait été repoussée par deux fois. Mais cette année, le projet se concrétise. Une parcelle de 5 000 mètres carré, 1554, avenue du Vignau, mise à disposition par son propriétaire, est en cours d’aménagement pour accueillir l’école Elemen’Terre.

Un enseignant-directeur a été recruté. Thierry Rebel a de l’expérience, il a dirigé une école pendant une dizaine d’années. S’il n’a jamais enseigné dans une école alternative, « il voulait aller plus loin dans l’approche pédagogique », explique Charlotte Sarthou, une des porteuses du projet. La Farandole a déposé une annonce sur le site créer-son-école.com, qui accompagne les projets d’écoles alternatives. Quatre valeurs sont centrales pour elle : autonomie, coopération, multiculturalisme et nature.

Avancer à son rythme

Concrètement, les élèves auront cours quatre jours par semaine, de 8 h 30 à 16 h 30. La différence avec les autres écoles, c’est qu’« ils ne seront pas assis chacun derrière une table individuelle », assure Maud Saïdani. Ils seront une quinzaine, au maximum dehors, en mouvement, autonomes dans leurs déplacements et dans une partie de leur travail.

Sur le meme sujet

« Les tomates, vous les plantez en même temps, mais elles ne poussent pas tous en même temps, raconte-t-elle. Elemen’Terre vise à ce que chacun avance à son rythme. On veut cultiver l’envie naturelle que les enfants ont d’apprendre. » Thierry Rebel présente Elemen’Terre comme « une école où les qualités des uns sont mises au service des autres ».

350 euros par mois

Mais cet établissement pose la question de la mixité sociale. Pour chaque élève, la famille doit débourser 350 euros par mois, somme qui prend en compte les frais de structure et le salaire de l’enseignant. Sept enfants sont préinscrits, en payant 150 euros de frais de scolarité et 50 euros d’adhésion à l’association. Avant toute signature, l’école et les parents se rencontrent, pour s’assurer que les valeurs et le projet soient en adéquation avec les désirs de chacun.

Charlotte Sarthou met en avant des solutions : « Nous avons bien évidemment le souhait que l’école soit accessible à tous, donc nous recherchons des particuliers et des entreprises qui, par leurs dons, souhaiteraient participer au financement de la scolarité des enfants. »

Classe unique et multiniveaux

« Ce qui est chouette, c’est que l’école est associative, tous les parents participent à sa création », apprécie Marie Pujol, dont le fils va étudier à Elemen’Terre à partir de septembre. Elle n’est pas anti-école classique, mais après que Lino, 5 ans et demi, a passé quelques mois en établissement standard, elle a préféré qu’il fasse l’école à la maison : « Ça ne nous convenait pas », raconte-t-elle, en évoquant un manque de bienveillance ou des moments quotidiens où les enfants regardaient la télévision.

Sur le meme sujet

Mais, avec le confinement et l’arrêt des activités extrascolaires, « j’ai le sentiment qu’il a besoin de contact avec d’autres enfants de son âge », explique la maman. À Elemen’Terre, les élèves auront entre 3 et 11 ans, ce qui est un point positif pour Marie Pujol : « Ça permet de développer l’entraide, l’empathie, etc. »

Rencontrer l’association La Farandole

Les créateurs de l’école Elemen’Terre seront au marché de Mont-de-Marsan, samedi 31 juillet, pour une vente de gâteaux et pour discuter du projet. Des informations complémentaires sont disponibles sur leur site ecoleelementerre.fr ou sur la page Facebook Ecole Elemen’Terre – Projet d’ouverture.

Lire l’article original