23 juin 2021

Mont-de-Marsan : un jeune militant landais menacé de mort dans une lettre anonyme

Samedi 20 février, Nabil Hedar a reçu une missive au centre de laquelle se trouvent une croix gammée et l’inscription “Tu mérites de crever”.

Samedi 20 février, en relevant le courrier de son logement et celui de son association, située dans le même immeuble, Nabil Hedar, militant landais, a eu la désagréable surprise de découvrir un courrier de menaces dans sa boîte aux lettres.

Sans timbre, ni enveloppe, la page blanche porte trois inscriptions : “Tu mérites de crever”, “Tu n’a pas honte?” et “J’ai les adresses de ta famille”, ainsi qu’au centre une croix gammée.

“Au dos de la page, il y a mon adresse”, explique ce lundi matin, le jeune candidat aux prochaines élections départementales. “Depuis six mois, j’ai reçu trois courriers de menaces depuis que mon adresse a été publiée sur un site d’extrême droite, mais jamais rien d’aussi violents. La semaine dernière, ma voiture a été rayée à plusieurs endroits et les pneus crevés et samedi, donc, cette lettre qui parle de s’en prendre à ma famille, c’est trop.”

Il poursuit : “En m’engageant en politique, je savais que j’allais devoir faire face aux critiques, mais de là à ce qu’un inconnu me menace de mort et de s’en prendre à ma famille s’en est trop.” Le Montois de 18 ans s’est entretenu avec son avocate, Me Kathy Mira, pour déposer plainte directement auprès du procureur de la République de Mont-de-Marsan.

“Je ne comprends pas du tout la croix gammée. Je ne suis pas juif”, répond-il avant de faire le lien avec ses dernières prises de position. “J’ai fait un tweet pour dénoncer les menaces de mort qu’a reçu Ali Rabeh, le maire de Trappes.”

Il analyse : “Un jeune qui émet des idées, les assume tout haut ça dérange. D’autant plus quand on se présente à une élection politique et qu’on a des origines, qu’on s’appelle Mohammed, Yanis ou Nabil.”

“J’ai 18 ans, je suis au tout début de mon engagement politique, ça a de quoi démoraliser, mais il n’en est rien. Le plus violent pour moi est de n’avoir reçu aucun soutien de ma “famille” politique. Il n’y a que Charles Dayot qui m’a envoyé un message de soutien. Rien en revanche de la gauche nationale ou landaise en public ou en privé. Le Parti socialiste n’est pas à la hauteur. Cela me désespère.”

Alain Baché remonté

Des propos qui n’ont pas plu à Alain Baché, secrétaire départemental du Parti communiste français et élu d’opposition aux Conseils municipal et d’agglomération montois au sein de l’alliance de gauche. “Evidemment que l’on condamne cela, mais je l’apprends par ”Sud Ouest”. Pour condamner des propos, encore faut-il être au courant !”, s’agace-t-il. La Fédération landaise du Parti socialiste a également affiché son soutien à Nabil Hedar sur sa page Facebook en publiant un communiqué de presse : “La Fédération des Landes du Parti socialiste condamne avec la plus grande fermeté le message de haine reçu par Monsieur Nabil Hedar. Nous comprenons la juste émotion suscitée par cette lâche attaque. Nous souhaitons qu’au plus vite le responsable de ces actes soit trouvé et condamné. Notre formation sera toujours au côté des victimes de tels agissements.”

Lire l’article original