13 avril 2021

Mont-de-Marsan : un hôtel Ibis Budget va voir le jour en 2022

68 chambres ouvriront en 2022 à l’Ibis Budget de la D982. Porté par Accor, le projet a été lancé avant la crise sanitaire, pour subvenir aux besoins d’hébergement des professionnels de la base… Lire l’article original

68 chambres ouvriront dans ce bâtiment de 2200 mètres carrés, avenue du Maréchal-Juin. Les indépendants craignent que l’établissement leur fasse perdre des clients.

68 chambres ouvriront en 2022 à l’Ibis Budget de la D982. Porté par Accor, le projet a été lancé avant la crise sanitaire, pour subvenir aux besoins d’hébergement des professionnels de la base aérienne. Avenue du Maréchal-Juin, la construction d’un mur préfigure le bâtiment de 2 200 mètres carrés, incluant une salle de séminaire.

>> Mont-de-Marsan : face à une nette baisse de la fréquentation, des hôteliers inquiets pour leur avenir

Mais pour le Richelieu, Le Renaissance, la Villa Mirasol et Les Pyrénées, cet hôtel « représente une menace terrible ». Certaines entreprises ne fonctionnent qu’avec le groupe Accor et « n’enverront plus leurs personnels chez les indépendants », selon eux. Les patrons montois anticipent « une guerre des prix » et un « nomadisme du client », souvent de passage à Mont-de-Marsan pour des trajets Nord-Sud. Le numéro un mondial n’est pas la première chaîne à s’installer dans la commune. Louvre Hotels Group (Première Classe et Campanile), B & B et Fasthôtels (Hexagone) sont déjà présents à l’extérieur du centre-ville. La mairie voit quant à elle l’installation d’un Ibis Budget comme une preuve du dynamisme local.

« Nous ne défendons pas que notre cause, nous pensons à l’économie locale », arguent les entrepreneurs qui font appel à des fournisseurs locaux. Si le groupe Accor a recours à des sociétés montoises pour certains services, d’autres besoins sont gérés par le siège. Ces inquiétudes font écho aux propositions de promoteurs pour le réaménagement des Nouvelles Galeries. Les patrons montois espèrent « qu’il y aura un appel d’offres auprès des indépendants » si un projet d’hôtel était retenu.

Lire l’article original