17 mai 2021

Mont-de-Marsan : un coup de bourdon des artistes et un durcissement de ton

« On aurait aimé que le soutien soit réel. Aujourd’hui, un mois après le début de l’occupation des théâtres, nous n’avons aucun retour. » Elle a beau être froide, la colère de Grégori Baquet n… Lire l’article original

« On aurait aimé que le soutien soit réel. Aujourd’hui, un mois après le début de l’occupation des théâtres, nous n’avons aucun retour. » Elle a beau être froide, la colère de Grégori Baquet n’en est pas moins affirmée.

Sur le meme sujet

Lire l’article original