21 juin 2021

Mont-de-Marsan : un avion de tourisme en difficulté a atterri à la BA 118

Une opération de ce genre n’est pas courante, mais elle est pourtant également au cœur des missions de la BA 118 de Mont-de-Marsan. Dans un communiqué daté de ce dimanche 6 juin, les militaires expliq… Lire l’article original

La base aérienne de Mont-de-Marsan a porté assistance, mercredi 26 mai, à la pilote d’un avion de tourisme en difficulté, qui a pu atterrir sur la base militaire

Une opération de ce genre n’est pas courante, mais elle est pourtant également au cœur des missions de la BA 118 de Mont-de-Marsan. Dans un communiqué daté de ce dimanche 6 juin, les militaires expliquent que le mercredi 26 mai, « un aéronef civil, modèle RV6 avec une personne à bord, ralliant Auch à Biscarosse, a subi une panne électrique grave, non loin de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan ».

Grâce à un contact radio à 19 h 52, la pilote a confirmé qu’elle ne pourrait pas rejoindre sa destination finale à bord de son biplace et a demandé un atterrissage d’urgence à la tour de contrôle. Le contrôleur aérien de l’Escadron des services de la circulation aérienne (ESCA) a guidé l’avion de tourisme pour un atterrissage sur la piste de la base aérienne.

Une opération autorisée en même temps par le Centre national des opérations aériennes (CNOA) de Lyon, immédiatement averti par le directeur des vols présent à la tour de contrôle. Atterrir sur un aérodrome militaire demande plusieurs strates de contrôle.

Mettre en sécurité l’avion

On apprend ensuite dans le communiqué de ce 6 juin de la base aérienne qu’ « une fois posé, l’avion a été pris en charge par l’escale, le service de permanence, les pompiers et la brigade de gendarmerie de l’air de la Base aérienne 118. L’analyse de la panne a permis la mise en sécurité de l’aéronef ». Le commandant de la BA 118, le colonel Damien Rouillé, a rencontré la pilote pour l’assurer de l’assistance des militaires de la base.

La pilote a ensuite repris les airs pour atteindre Biscarrosse sous la surveillance attentive du CNOA et des contrôleurs aériens militaires. « 24 heures sur 24 et sept jour sur sept, l’armée de l’Air et de l’Espace veille sur le ciel français pour assurer la protection de ses usagers et celle de nos concitoyens sur le territoire national. L’assistance en vol fait intégralement partie des missions de police du ciel », assure la base aérienne de Mont-de-Marsan.

Lire l’article original